“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le Monégasque Charles Leclerc termine 11e du Grand Prix de Hongrie de Formule 1

Mis à jour le 19/07/2020 à 17:05 Publié le 19/07/2020 à 17:03
Le Monégasque n'est pas entré dans les points sur le Hungaroring.

Le Monégasque n'est pas entré dans les points sur le Hungaroring. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le Monégasque Charles Leclerc termine 11e du Grand Prix de Hongrie de Formule 1

Charles Leclerc a pris la 11e place du Grand Prix de Hongrie remporté par Lewis Hamilton (Mercedes), ce dimanche 19 juillet sur le Hungaroring de Budapest.

Parti 6e sur la grille de départ, le Monégasque a fait des choix de pneus audacieux qui n'ont pas porté leurs fruits.

Rentré aux stands dès le 3e tour pour chausser des pneus "tendres", quand les autres leaders chaussaient des "mediums", le pilote Ferrari a vu ses gommes se détériorer à vitesse grand V.

Carlos Sainz Jr. l'éjecte du Top 10

En souffrance, dans un GP où la pluie a fait une courte apparition, Leclerc (alors 6e) est repassé aux stands au 22e tour pour chausser des pneus "durs".

Reparti 15e, il a profité des arrêts aux stands de ses concurrents pour remonter au 10e rang, avant d'être éjecté des points à neuf tours de l'arrivée par la McLaren de Carlos Sainz Jr, son futur coéquipier chez Ferrari l'année prochaine.

Son coéquipier Sebastian Vettel, lui, a achevé la course dans les points (6e).

Ce résultat est, une fois encore, extrêmement décevant pour l'écurie au cheval cabré.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.