Rubriques




Se connecter à

Le Monégasque Charles Leclerc 8e du Grand Prix de Toscane

Après des qualifications encourageantes (5e), le pilote de la Scuderia Ferrari a vécu un calvaire en course, ce dimanche 13 septembre, au volant d'une monoplace indigne du cheval cabré.

Gil Léon Publié le 13/09/2020 à 17:52, mis à jour le 13/09/2020 à 17:52
Encore un dimanche à oublier pour Charles Leclerc. Photo EPA/MAXPPP

Sûr qu'il ne gardera pas un souvenir impérissable du 1000e Grand Prix de Ferrari.

Contraint de composer avec une SF1000 apathique depuis le début de saison, Charles Leclerc a encore bu le calice, ce dimanche, sur le circuit de Mugello (Italie) où la prestigieuse écurie de Maranello franchissait un cap
symbolique.

En embuscade derrière les Mercedes et les Red Bull au départ, le Monégasque réussissait pourtant à se faufiler, figurant au 3e rang après le carambolage ayant provoqué une première interruption de l'épreuve au drapeau rouge.

 

Mais l'embellie était de courte durée. Le déficit de performance flagrant de sa monture l'empêchait ensuite de garder l'avantage et il voyait successivement Lance Stroll (Racing Point), Daniel Ricciardo (Renault), Alex Albon (Red Bull) et Sergio Perez (Racing Point) le déborder.

Un second drapeau rouge brandi au 46e tour, alors qu'il occupait la 10e place de cette course particulièrement dévastatrice (8 abandons !) ne changeait pas la donne.

Grâce à la pénalité de 5 secondes infligée à Kimi Räikkönen, qui a coupé la ligne devant lui, Leclerc prend les 3 points de la 8e place tandis que Lewis Hamilton, redevenu intouchable, décroche son 90e triomphe en F1.

Un bien maigre butin...

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.