Rubriques




Se connecter à

Le Mexicain Sergio Pérez remporte le 79e Grand Prix de Monaco, Charles Leclerc quatrième

Dans une course perturbée par la pluie, la stratégie désastreuse de la Scuderia Ferrari a réduit à néant les chances de succès du poleman monégasque, relégué au pied du podium. Sergio Pérez (Red Bull), vainqueur devant Carlos Sainz (Ferrari) et Max Verstappen (Red Bull), en profite pour entrer au palmarès.

Gil Léon Publié le 29/05/2022 à 18:12, mis à jour le 29/05/2022 à 18:56
Dans sa Red Bull, Sergio Pérez a brandi le drapeau mexicain après sa victoire sur le 79e Grand Prix de Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Encore raté! Alors que les étoiles semblaient alignées pour qu’il devienne enfin prophète en son pays, Charles Leclerc, détenteur de la pole position au départ et seulement 4e sur la ligne d’arrivée, a enregistré une nouvelle désillusion, ce dimanche.

Et le vainqueur du 79e Grand Prix de Monaco s’appelle... Sergio Pérez.

Comme on pouvait le craindre, les nuages massés dans le ciel de la Principauté ont ouvert leurs vannes au moment de lâcher la meute.

 

Suite à une forte averse, le directeur de course, Eduardo Freitas, a choisi d’interrompre la procédure de départ. Pilotes et équipes vont alors ronger leur frein durant plus d’une heure.

La course démarre finalement en mode départ lancé à 16h10, une fois la piste jugée praticable.

La Ferrari n°16 du poleman s’échappe irrésistiblement. Sur un fil et sans filet, l’enfant du pays creuse l’écart sur son coéquipier alors que la trajectoire commence à s’assécher.

Red Bull tente alors un coup de poker. Pérez plonge dans les stands pour chausser des pneus intermédiaires. Ferrari décide d’en faire de même. La Scuderia appelle le leader au stand.

Incroyable mais vrai: pari gagné pour le Mexicain qui sort en tête du chassé-croisé. Leclerc, lui, perd gros dans la manœuvre. Après un second arrêt consécutif (gommes dures) où... il bute sur l’autre F1-75 de Sainz qui le précède de peu, le chouchou des tifosi se retrouve 4e, juste derrière son rival numéro 1, Max Verstappen.

 

Au plus mauvais moment, le cheval cabré vient de retomber dans ses travers. Intouchable depuis vendredi, Charles Leclerc paie cash cette stratégie foireuse. L’interruption de l’épreuve après le violent crash de Mick Schumacher ne changera pas la donne. Au restart, le revêtement sec fige les positions.

Après Sakhir (Bahreïn) en 2020 et Bakou (Azerbaïdjan) la saison dernière, Sergio Pérez décroche son troisième triomphe en F1 au pied du Rocher. Carlos Sainz et Max Verstappen complètent le podium. Le Néerlandais en profite pour accroître son avance au championnat.

Quant à Charles Leclerc, 4e, s’il vient enfin de voir le drapeau à damier dans son jardin, nul doute qu’il ne gardera pas un souvenir impérissable de cette 79e édition du Grand Prix de Monaco.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.