“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Grand Prix de Monaco gardera ses grid girls: un buzz mondial

Mis à jour le 08/04/2018 à 12:23 Publié le 08/04/2018 à 12:13
A Monaco, les grid girls sont plutôt élégantes et distinguées.

A Monaco, les grid girls sont plutôt élégantes et distinguées. Photo AFP

Le Grand Prix de Monaco gardera ses grid girls: un buzz mondial

Dans nos colonnes la semaine dernière, le président de l’Automobile club de Monaco, Michel Boeri, affirmait que les hôtesses de piste du Grand Prix seraient maintenues, en dépit de la décision de Liberty Media. La presse mondiale s’en est émue...

Tout a commencé avec le coup de tonnerre de Liberty Media, nouveau patron de la Formule 1 mondiale, qui a annoncé la disparition des grid girls.

Finies les petites jeunes femmes avec les panneaux sur la piste! Exit la touche de féminité dans ce monde de bitume et de cambouis. Dans la foulée de l’affaire Weinstein, l’entreprise américaine semblait vouloir montrer la voie d’une société où le sport ne considérerait plus la femme comme un faire-valoir.

Une décision qui n’a pas eu l’air de plaire à Michel Boeri. Le président de l’Automobile club de Monaco a lancé la semaine dernière dans nos colonnes: "On n’a pas de vrais problèmes avec Liberty, si ce n’est cette histoire avec les “grid girls”. Ils ont d’ailleurs entendu nos arguments. Les filles seront là, sans pancarte. Elles sont jolies et les caméras continueront de faire des gros plans sur elles."

"Monaco défie le nouveau patron de la F1"

Ainsi donc, tout se résumerait à une affaire de pancartes. Monaco aurait trouvé la solution miracle. Et s’il y en a un qui doit apprécier, c’est sûrement Tag Heuer, puisque chaque année, les grid girls monégasques sont marquées à l’épaule de l’emblème de la marque horlogère.

La position de Michel Boeri a fait le tour de la planète F1. Pour le site d’actualité économique Bloomberg, "le Grand Prix de Monaco défie le nouveau patron de la F1 et garde les grid girls". Idem sur le géant américain de l’actualité sportive ESP. De l’Afrique du Sud à la Nouvelle-Zélande, en passant par le Royaume-Uni, le monde entier en parle.

Mais qu’on n’aille pas croire que Monaco est le seul petit village peuplé d’irréductibles, qui résiste encore et toujours aux bonnes mœurs d’outre-Atlantique.

La Russie veut aussi garder ses grid girls

D’après Russia Today, un média bien informé sur l’actualité d’outre-Oural, le Grand Prix de Sotchi aussi aura ses grid girls.

Dmitry Kozak, vice-président de la Russie, et organisateur du Grand Prix de Russie, l’a assuré: "Les filles font de la publicité pour les automobiles dans tous les sports motorisés, cela a l’air attirant et approprié. Si nous parvenons à un accord, nous renouerons avec la tradition. Et en plus, nos filles sont les plus belles."

Lewis Hamilton: "Merci Jésus"

De son côté Lewis Hamilton, résident monégasque et champion du monde en titre, s’est brièvement exprimé sur Instagram.

Sous une photo de jeunes femmes impeccablement moulées dans des combinaisons très décolletées, et intitulée "Les grid girls sont de retour", il a commenté: "Merci Jésus."

Une prise de position publique qu’il a ensuite pieusement effacée. Pourtant, elles ne portaient pas de pancartes.

Lewis Hamilton n’a pas caché sa joie sur Instagram de voir les grid girls préservées à Monaco.
Lewis Hamilton n’a pas caché sa joie sur Instagram de voir les grid girls préservées à Monaco. Capture Instagram

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct