“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Français Jean-Eric Vergne remporte le 3e ePrix de Monaco

Mis à jour le 11/05/2019 à 17:43 Publié le 11/05/2019 à 17:42
Jean-Eric Vergne s'offre une Marseillaise à Monaco!

Jean-Eric Vergne s'offre une Marseillaise à Monaco! Photo Jean-François Ottonello

Le Français Jean-Eric Vergne remporte le 3e ePrix de Monaco

Leader d’un bout à l’autre de la manche monégasque du championnat FIA Formule E, le pilote du team franco-chinois DS-Techetah a magistralement imposé sa monoplace électrique ce samedi.

Installé en pole position grâce à la pénalité de trois places reçue par le Britannique Oliver Rowland (Nissan-e.DAMS), qui avait signé le meilleur temps des qualifications un peu plus tôt, le champion en titre ne s’est pas privé de convertir son avantage en victoire.

Bien que talonné sans cesse par un Rowland revanchard, l’ancien pilote de F1 est parvenu a garder les commandes durant les 51 tours de la partie basse du circuit du GP de Monaco (1,765 km), coupant la ligne d’arrivée avec une marge infime: 2 dixièmes seulement!

Déjà vainqueur de l’e-Prix de Sanya (Chine) le 23 mars dernier, il est le premier à totaliser deux succès lors de cette saison 5 palpitante qui comptait jusque-là huit vainqueurs différents. De quoi renforcer ses chances de décrocher un deuxième titre consécutif dans deux mois à New York.

Derrière Rowland, c’est un certain Felipe Massa qui grimpe sur la 3e marche. Le Brésilien, débutant en Formule E, offre ainsi au constructeur monégasque Venturi un podium à domicile.

à partir de 1 €


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct