Rubriques




Se connecter à

Le calendrier 2022 de F1 dévoilé, on connaît les dates des Grands prix de France et de Monaco

La saison 2022 de Formule 1 comptera 23 Grands Prix entre Bahreïn le 20 mars et Abou Dhabi le 20 novembre, sans la Chine et avec la France le 24 juillet, selon un calendrier officialisé vendredi.

La rédaction Publié le 15/10/2021 à 18:20, mis à jour le 15/10/2021 à 19:37
Rendez-vous le 24 juillet 2022 au Castellet pour le Grand prix de France. Photo Franck Muller

Ce total de 23 courses, si la pandémie de coronavirus le permet, est un record qui aurait déjà dû être atteint en 2021, avant plusieurs annulations et reprogrammations.

Le Grand prix de Monaco se déroulera le 29 mai et le Grand prix de France le 24 juillet sur le circuit Paul Ricard.

La principale surprise du calendrier ratifié vendredi par le Conseil mondial du sport automobile est l'absence pour la troisième année consécutive du GP de Chine à Shanghai, "en raison des conditions actuelles de la pandémie".

Il est remplacé par le GP d'Emilie-Romagne à Imola, en Italie, le 24 avril. "La Chine reviendra dès que les conditions le permettront", précise la F1 dans un communiqué.

 

Comme attendu, un deuxième GP aux Etats-Unis (marché prioritaire pour la F1 et son propriétaire depuis 2017, le groupe américain Liberty Media) débutera à Miami, en Floride, le 8 mai.

Contrairement à ce qui se faisait avant la pandémie, la saison s'ouvrira à Bahreïn, avant de se rendre en Arabie saoudite (qui doit accueillir son premier GP dans les rues de Jeddah le 5 décembre) le 27 mars.

Précédent GP inaugural mais annulé en 2019 et 2020, le GP d'Australie est programmé le 10 avril, avant Imola et Miami.

La France pendant les vacances d'été

Suivent, sans surprise, l'Espagne (22 mai), Monaco (29 mai), l'Azerbaïdjan (12 juin) et le Canada (19 juin), également annulé ces deux dernières années.

Comme tous les autres, le GP de Monaco se déroulera sur trois jours, et non plus sur quatre comme c'était traditionnellement le cas.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.