“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean Alesi à propos du pilote monégasque Charles Leclerc: "Il faut lui laisser le temps"

Mis à jour le 21/06/2019 à 11:58 Publié le 21/06/2019 à 11:56
Charles Leclerc et Jean Alesi (ici à Monaco).

Charles Leclerc et Jean Alesi (ici à Monaco). Photo Jean-François Ottonello

Jean Alesi à propos du pilote monégasque Charles Leclerc: "Il faut lui laisser le temps"

S’il est un homme qui a sans doute le sang un peu plus rouge que les autres, c’est bien lui. Aujourd’hui consultant pour Canal Plus, l’ex pilote aux 79 grand prix courus pour la Scuderia Ferrari (une victoire en 1995 au Canada) reste un observateur privilégié de la F1 dont le regard se porte forcément avec un peu plus d’attention sur Ferrari et sur Charles Leclerc.

 Un "pur talent" à propos duquel, Jean Alesi nous demande d’être patient. Comme quoi le fameux "à fond, à fond, à fond" des Guignols de l’info était franchement caricatural.

Jean, selon vous, Charles a-t-il aujourd’hui digéré ses deux déconvenues du début de saison? On pense à cette seconde place au GP de Bahrein qu’il aurait dû remporter et à cette consigne passée par Ferrari au GP de Chine où son équipe lui a demandé de laisser passer Vettel…

Je ne pense pas qu’il faille parler de déconvenues. Pour moi, Charles fait une saison qui est la confirmation de son talent. Un talent énorme qui fait que la Scuderia lui a donné sa chance.

Au delà du talent, on sent un jeune calme, posé, serein. Cette force tranquille propre aux grands champions, c’est sa grande qualité?

D’après moi, sa qualité c’est aussi sa détermination. Il ne renonce jamais. Même quand il est en difficulté sur un week-end, il ne lâche pas et on le retrouve à jouer les premiers rôles en qualifications.

En qualifications oui. Mais s’il a déjà signé une pole position, on attend sa première victoire…

Si les choses sourient enfin un peu, ça va finir par arriver. Mais il faut lui laisser du temps. L’objectif de Charles n’est pas de gagner rapidement à tout prix. Son objectif, c’est de se préparer à devenir champion du monde. Son objectif, c’est de grandir au sein de la Scuderia.

Pour en devenir le leader?

Il n’est pas question de parler de prendre ce rôle. C’est trop tôt. Il ne faut pas oublier qu’il est avec un quadruple champion du monde. Et tous les deux forment un attelage idéal.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.