“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

"J'ai vraiment hâte de la prendre en main"... Charles Leclerc dévoile (sur une scène de théâtre) la Ferrari qu'il pilotera cette saison

Mis à jour le 11/02/2020 à 20:07 Publié le 11/02/2020 à 20:04
La Ferrari SF1000 de Charles Leclerc est prête à rugir.

La Ferrari SF1000 de Charles Leclerc est prête à rugir. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"J'ai vraiment hâte de la prendre en main"... Charles Leclerc dévoile (sur une scène de théâtre) la Ferrari qu'il pilotera cette saison

Dix jours avant de la prendre en main à l'appel des premiers essais hivernaux de Barcelone, le pilote monégasque a découvert la nouvelle F1 sortie des ateliers de Maranello, la SF1000, dans un haut lieu de l'opéra italien, ce mardi soir.

Rendez-vous était fixé à 18h30. L'instant "T" pour tout tifoso de la Scuderia Ferrari normalement constitué piaffant d'impatience depuis des semaines.

Une fois n'est pas coutume, le cheval cabré a fait l'impasse sur son usine historique. Direction Reggio d'Emilie, à mi-chemin entre Modène et Parme, où le théâtre municipal Romolo Valli, berceau historique du drapeau tricolore italien il y a 223 ans, accueillait la présentation de la rutilante rivale des Mercedes et Red Bull.

Ainsi, c'est sur la scène qui vit un certain Luciano Pavarotti débuter sa retentissante carrière de stentor en 1961 que Charles Leclerc et Sebastian Vettel ont dévoilé la dernière monoplace "made in Maranello".

1000e Grand Prix cette saison pour Ferrari

Son nom? SF1000!

Un patronyme qui coule de source puisque la seule équipe constamment présente en F1 depuis la genèse du championnat du monde (1950) disputera son 1000e Grand Prix cette saison, au Canada (14 juin)... ou au Castellet (28 juin) si le GP de Chine (19 avril) menacé par le coronavirus passe à la trappe.

"J'ai vraiment hâte de la prendre en main", a d'emblée avoué le jeune Monégasque (22 ans), 4e du championnat du monde 2019 avec 2 victoires et sept pole positions au compteur.

"Par rapport à 2019, mon approche diffère un peu puisque, désormais, je connais bien le team, toutes les personnes qui le composent. Nous avons un an d'expérience ensemble. Alors il faut s'appuyer sur ce socle pour réussir à relever le défi ardu qui nous attend. A moi de devenir un meilleur pilote !"

Le virage suivant se profile déjà droit devant: mercredi 19, jeudi 20 et vendredi 21 février, la première répétition générale réunira les dix équipes du paddock F1 sur la piste de Barcelone, traditionnel champ d'action des essais hivernaux.

L'occasion pour Leclerc de commencer à affûter cette nouvelle arme avec laquelle il visera plus haut.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.