“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

"J'ai fait le con": Charles Leclerc accroche son coéquipier et abandonne au Grand Prix de Styrie

Mis à jour le 12/07/2020 à 18:15 Publié le 12/07/2020 à 16:00
Charles Leclerc s'est accroché avec son coéquipier, Sebastian Vettel.

Charles Leclerc s'est accroché avec son coéquipier, Sebastian Vettel. Photo : AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"J'ai fait le con": Charles Leclerc accroche son coéquipier et abandonne au Grand Prix de Styrie

Sebastian Vettel (dès le premier tour) et Charles Leclerc (au 5e) ont abandonné lors du Grand Prix de Styrie, deuxième manche du championnat du monde de Formule 1, ce dimanche 12 juillet en Autriche.

Les deux pilotes Ferrari se sont accrochés dès le premier tour de course, au virage 3.

L'aileron arrière de l'Allemand a été détruit lors de l'impact. Pour le Monégasque, c'est le fond plat de sa voiture qui a subi des dommages importants. D'abord renvoyé en piste par son équipe, après un passage par les stands, il a finalement jeté l'éponge.

Avec ce double abandon, l'écurie au cheval cabré confirme ses grandes difficultés en ce début de saison.

Leclerc: "J'ai été con et stupide. Je prends mes responsabilités"

Charles Leclerc a assumé être à l'origine de la collision avec son coéquipier, au micro de Canal +.

"C'est clairement ma faute. J'ai fait le con et il faut l'avouer quand ça se passe, a-t-il reconnu, après avoir présenté ses excuses à Vettel. Ce n'était pas le moment de faire ça aujourd'hui, mais je pensais que ça pouvait être une opportunité pour nous (Ferrari) de prendre des points importants. Même si on n'avait pas la performance pour aller chercher des gros points. J'ai tout foiré, je n'ai pas mis le team où il fallait. J'en prends la responsabilité. J'ai vu une opportunité de doubler quatre ou cinq voitures, mais je ne sais même pas si on peut, au final, appeler ça une opportunité... J'ai été stupide. Qu'est-ce que j'ai dit à Sebastian ? Que je m'excusais, même si les excuses ne seront pas suffisantes. Il m'a dit que les conditions étaient difficiles, qu'il m'a vu arriver mais qu'il n'a pas trouvé un endroit pour se dégager. J'espère me rattraper au prochain Grand Prix."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.