Grand Prix de France de F1: pourquoi Charles Leclerc ne part pas favori malgré sa pole position

Samedi après-midi, Charles Leclerc (Ferrari) a décroché la pole position du Grand Prix de France, sur le circuit Paul-Ricard du Castellet. Néanmoins, le Monégasque ne part pas favori pour la victoire demain en course. Éléments de réponse.

Jérémy Pastor Publié le 23/07/2022 à 17:37, mis à jour le 23/07/2022 à 18:20
Le pilote monégasque a signé la pole position du Grand Prix de France du Castellet. Camille Dodet/Frank Muller

1"30"872. C'est avec ce chrono que Charles Leclerc a surpassé Max Verstappen (0"304) lors des qualifications du Grand Prix de France, samedi 23 juillet, sur l'asphalte du circuit Paul-Ricard.

Si le Monégasque part premier de la course demain, il n'est clairement pas donné gagnant sur les terres varoises.

Si Charles Leclerc a obtenu la pole position, c'est grâce à son coéquipier, Carlos Sainz Jr, et le jeu d'équipe orchestré par Ferrari. L'Espagnol a donné une énorme aspiration à Charles Leclerc sur les deux grandes lignes droites qui constituent le deuxième secteur du circuit.

Seul contre tous

C'est ainsi que Leclerc a pu être plus rapide que Max Verstappen et sa Red Bull, bien plus puissante en termes de vitesse de pointe. Un avantage comparatif qui permettra au champion du monde sortant de doubler facilement le Monégasque en course.

 

Autre problème pour le pilote Ferrari: son infériorité numérique face à Red Bull. Il devra affronter Max Verstappen et Sergio Perez seul, sans l'aide de son coéquipier Carlos Sainz Jr, qui a réalisé le neuvième temps, mais partira 19e en raison de pénalités.

Reste à savoir, si Leclerc fera mentir les pronostics.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.