“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

GP de Monaco Historique: quand les vieilles voitures font resurgir les souvenirs

Mis à jour le 13/05/2016 à 05:11 Publié le 13/05/2016 à 05:11
De gauche à droite et de haut en bas : chaque visiteur a son histoire de Grand Prix à raconter. Une histoire qui le lie intimement à ces bolides de course mythiques qui ont façonné leurs souvenirs. Alain , Barbara et George  ; Paolo  ; John ; Jan ; Hervé et Marion  nous ont raconté les leurs.

De gauche à droite et de haut en bas : chaque visiteur a son histoire de Grand Prix à raconter. Une histoire qui le lie intimement à ces bolides de course mythiques qui ont façonné leurs souvenirs. Alain , Barbara et George ; Paolo ; John ; Jan ; Hervé et Marion nous ont raconté les leurs... Photo Michael Alesi

GP de Monaco Historique: quand les vieilles voitures font resurgir les souvenirs

Les quelque 230 bolides qui prendront le départ du 10e Grand Prix de Monaco Historique étaient exposés hier sur le quai Antoine-Ier. Les visiteurs ont pu exhumer leurs souvenirs d'enfance

Chacun son époque, chacun sa voiture et chacun son champion. C'est un véritable musée à ciel ouvert qui s'offre aux passionnés sur le quai Antoine-Ier. Ceux-ci peuvent admirer depuis mercredi les quelque 230 bolides qui prendront part, dès aujourd'hui, au 10e Grand Prix de Monaco Historique.

Alain Gerbet a assisté à toutes les éditions depuis la première en 1997. « ça fait vivre le passé, c'est toute une ambiance », affirme-t-il entre deux photos. Il reprend : « Chaque époque a ses bons côtés mais les années cinquante avec les moteurs à l'avant des voitures, c'était quand même quelque chose. Il fallait du cœur et du courage pour mener une course, les pilotes étaient...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct