“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

F1: Nico Rosberg roi du pétrole

Mis à jour le 04/04/2016 à 05:14 Publié le 04/04/2016 à 05:14
Rosberg, vainqueur haut la main.

Rosberg, vainqueur haut la main. AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

F1: Nico Rosberg roi du pétrole

Nico Rosberg (Mercedes) a doublé la mise en remportant haut la main, hier soir dans le désert près de Manama, le Grand Prix de Bahreïn, trois semaines après celui d'Australie, confortant ainsi son avance au Championnat du monde.

Nico Rosberg (Mercedes) a doublé la mise en remportant haut la main, hier soir dans le désert près de Manama, le Grand Prix de Bahreïn, trois semaines après celui d'Australie, confortant ainsi son avance au Championnat du monde.

« Le départ, c'était la clé. J'ai très bien démarré et après je n'ai eu qu'à gérer, en adoptant la stratégie la plus prudente, pas la plus rapide, pour couvrir toutes les éventualités », a expliqué Rosberg.

Le vice-champion du monde en titre a terminé avec dix secondes d'avance sur le Finlandais Kimi Räikkönen (Ferrari), mal parti de la deuxième ligne, et qui n'a jamais pu l'attaquer à la régulière pendant les 57 tours de course.

Grosjean éblouissant

Rosberg était encadré sur le podium par deux champions du monde, car son coéquipier Lewis Hamilton (Mercedes), très mal parti de la pole position, a réussi à « limiter les dégâts » en prenant la troisième place de cette course très animée, à tous les niveaux du classement.

C'est la 16e victoire du pilote allemand en F1, dont deux d'affilée en 2016 et cinq consécutives en comptant les trois dernières manches de la saison 2015. Grand amateur de football, Rosberg espère imiter cette année le club de Leicester, leader inattendu du Championnat d'Angleterre. « En ce moment, j'ai une bonne voiture et je veux en profiter au maximum », prévoit-il.

L'autre pilote Ferrari, Sebastian Vettel, troisième à Melbourne en ouverture de la saison, derrière Rosberg et Hamilton, n'a pas pu prendre le départ en raison d'un problème moteur pendant le tour de formation.

Au pied du podium, Daniel Ricciardo (Red Bull) a devancé Romain Grosjean (Haas), cinquième et donc dans les points pour la deuxième course d'affilée, alors que son écurie américaine débute en F1.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.