“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

INTERVIEW. Son avenir chez Ferrari, sa fin de saison... Le pilote monégasque Cha...

Le futur pilote Ferrari Charles Leclerc renoue avec le karting sur le circuit Pa...

Les policiers ont vu le fêtard se nettoyer les narines en sortant des toilettes d'un établissement de nuit.

Alcool, shit et coke pour fêter le Grand Prix historique 2018

PHOTOS. L'écurie Renault F1 nous ouvre les portes de son usine en Angleterre

L'ancien pilote automobile belge, gestionnaire d'une société d'avions d'affaire, sera ce soir juré à la Salle Garnier. 	(DR)

Masters de piano : Thierry Boutsen, un pilote au jury ce soir

Et si le Grand Prix de Monaco allait faire un tour en mer ?

Mis à jour le 05/04/2018 à 09:24 Publié le 05/04/2018 à 09:59
Et si le Grand Prix s'offrait un détour du côté de l'Anse du Portier ?

Et si le Grand Prix s'offrait un détour du côté de l'Anse du Portier ? Photo Principauté de Monaco – SAM L’Anse du Portier – Renzo Piano Building Workshop – Valode & Pistre Architectes – Michel Desvigne Paysagiste

Et si le Grand Prix de Monaco allait faire un tour en mer ?

Tandis que Monaco s'étend sur la mer avec le quartier de l'Anse du Portier, l'Automobile club jette un œil intéressé à ces futures infrastructures.

À l’ACM, Michel Boeri et ses hommes caressent un vieux rêve: agrandir le circuit. Pas pour faire joli ou rajouter quelques centaines de mètres au mythique tracé mais pour créer une zone de doublement sur le tourniquet monégasque.

Alors, le Président, comme on l’appelle à l’Automobile club, lance un pavé dans la mare, comme ça, l’air de rien: "On ne connaît pas aujourd’hui l’infrastructure des chaussées qui desserviront l’urbanisation en mer. En fonction de ce que les promoteurs ont imaginé pour leur projet, il s’agirait de voir si l’on peut trouver les surfaces nécessaires pour permettre aux Formule 1 de doubler au moins en un point du circuit."

L’idée est lancée. Et pas uniquement dans Monaco-Matin, puisque, d’après Michel Boeri, elle a été soumise au gouvernement qui "n’est pas contre".
"Quand on aura les plans des chaussées, on verra si c’est réalisable, poursuit le président de l’ACM. Je ne sais pas si ça se fera un jour, vu que c’est un espace privatif. Mais on peut toujours rêver…"


La suite du direct