“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

E-Prix: "Venturi peut viser haut" à Marrakech

Mis à jour le 09/01/2018 à 08:56 Publié le 09/01/2018 à 08:53
Maro Engel : « Le gros travail accompli tous azimuts durant l’été et l’automne par l’équipe Venturi s’est révélé très positif dès le premier week-end. De quoi bien progresser dans la hiérarchie. »

Maro Engel : « Le gros travail accompli tous azimuts durant l’été et l’automne par l’équipe Venturi s’est révélé très positif dès le premier week-end. De quoi bien progresser dans la hiérarchie. » Photo DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

E-Prix: "Venturi peut viser haut" à Marrakech

Avant la deuxième étape de la saison 4 électrique fixée ce samedi au Maroc, Maro Engel le certifie : le départ canon du team monégasque à Hong Kong n’est pas un feu de paille !

Quinze minutes chrono ! Entre deux séances de simulateur au siège de Venturi, Maro Engel appuie sur la touche pause. Le voilà donc disponible un petit quart d’heure pour évoquer l’entrée en scène remarquée du commando monégasque, le mois dernier à Hong Kong.

Si lui, le pilote allemand (32 ans) vivant en Principauté depuis sa plus tendre enfance, n’a pas pu profiter là-bas des récents progrès accomplis, son nouveau coéquipier, Edoardo Mortara, s’est longuement invité en tête de la seconde course d’ouverture de la saison 4 des monoplaces électriques (2e).

Coup d’éclat sans suite ? Que nenni, promet-il, en espérant confirmer la montée en régime dès samedi au Maroc, sur la piste de l’ePrix de Marrakech.


Maro, le bond en avant réussi par l’équipe Venturi à Hong Kong a surpris beaucoup de monde.Vous aussi?
Moi, en arrivant là-bas, j’avais hâte de voir où notre auto se situerait par rapport à ses concurrentes. En fait, c’était difficile
de tirer des plans sur la comète, et même d’imaginer quoi que ce soit, car il s’agissait un peu d’un saut dans l’inconnu pour nous. Organisés cette fois à Valencia, les essais collectifs d’avant-saison se sont encore déroulés sur un terrain pas du tout représentatif des tracés urbains accueillant les ePrix. En Espagne, qui plus est, un problème de boîte de vitesses nous a mis des bâtons dans les roues. Mais finalement, le gros travail accompli tous azimuts par l’équipe durant l’été et l’automne s’est révélé très positif dès le premier week-end. De quoi surprendre pas mal d’adversaires. Pourvu que ça dure...

Les résultats des deux courses d’ouverture, où les teams Audi Sport Abt et Renault e.dams ont fait pâle figure, augurent-ils un changement des rapports de force?
Ce que je sais, c’est que nous avons bien progressé dans la hiérarchie. Sûr et certain! Venturi peut viser haut. À Marrakech et ailleurs, on aura le potentiel pour monter sur le podium, gagner des courses. Maintenant, concernant les uns et les autres, mieux vaut attendre un peu avant de se prononcer précisément. Qui animera la lutte au sommet? Qui tiendra un second rôle? Difficile à déterminer tout de suite.Regardez les écarts à Hong Kong.Infimes tout le temps !Donc de nombreuses équipes ont de bonnes raisons d’espérer des lendemains meilleurs, d’autant que personne n’a réalisé un week-end propre, parfait. Personne, nous y compris!

Justement, la pénalité pour consommation excessive d’énergie qui vous prive de la 4e place de la C1, vous la gardez en travers de la gorge?
C’est dommage. Surtout que le petit pic de surpuissance sanctionné résulte d’un problème technique qui ne me donnait aucun avantage. Au contraire : à cause de ce souci, je roulais alors moins vite dans tous les secteurs. Bon, si je n’avais pas perdu 12 points comme ça, j’occuperais le 5e rang du championnat pilotes (au lieu du 11e, ndlr). Et puis Venturi serait dans le top 3 des teams! Mais on ne va pas refaire l’histoire. Ruminer le passé ne sert à rien.Je préfère regarder devant en sachant qu’il y a chez nous le potentiel pour réaliser de belles choses.

Comment expliquez-vous une telle progression entre les saisons 3 et 4?
Les progrès, vous savez, ils ne tombent pas du ciel du jour au lendemain. Ils sont réguliers, continus.Le président Gildo Pallanca-Pastor le répète souvent : il ne faut jamais s’arrêter, se relâcher.Des personnes importantes, compétentes, ont intégré le team récemment. Les gens qui étaient déjà dans le staff, eux, se sont remis en question.Tous avec une seule et même ambition : améliorer la performance, le rendement. La nouvelle boîte conçue par ZF, notre partenaire technique, apporte aussi sa contribution. Il s’agit d’un effort global, voilà...

On parle beaucoup d’un rapprochement, voire d’une collaboration, entre Venturi et Mercedes. Qu’en est-il exactement?
Une précision, d’abord : en Formule E, je suis un pilote Venturi à 200%. Mercedes me donne son feu vert pour accomplir ce programme en parallèle
du DTM et du GT et je l’en remercie.Cela dit, le partenariat que vous évoquez, il a été signé avec HWA. Cette structure gère certaines activités ‘‘motorsport’’ de Mercedes. Par exemple, l’exploitation des voitures en DTM ou la construction des moteurs de F3. Vu que Mercedes a annoncé son arrivée en Formule E à l’horizon 2019 (pour la saison 6), il me semble que cet accord a du sens pour les deux parties. HWA peut ainsi découvrir la discipline tandis que Venturi bénéficie d’une expertise technique supplémentaire. C’est gagnant-gagnant, quoi!

Que votre coéquipier, débutant en Formule E, ait pris les devants d’emblée au classement, ça vous agace un peu, beaucoup ou pas du tout?
« Edo » a réussi un super départ. Bravo! Rien à dire. OK, je préférerais débarquer à Marrakech en étant au coude à coude avec lui au championnat pilote. Voyons ce que la suite nous réserve. On s’entend bien, donc il y aura une saine émulation entre nous. Tant mieux pour le team!

Votre ami Nico Rosberg était présent à Hong Kong. On dirait qu’il n’a pas très envie de mettre les watts en Formule E...
En ce moment, il n’a pas envie de piloter tout court. Nico profite à fond de sa famille.Il découvre d’autres activités qui lui plaisent, comme le management auprès de Robert Kubica.Je le vois très heureux, c’est le principal.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.