“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

De l'ancien et du nouveau sous le capot

Mis à jour le 06/05/2017 à 05:07 Publié le 06/05/2017 à 05:07
La bannière italienne imprimée sur le modèle Zerouno tout en fibre de carbone.

La bannière italienne imprimée sur le modèle Zerouno tout en fibre de carbone. Michael Alesi

De l'ancien et du nouveau sous le capot

Jusqu'à lundi, la collection de voitures anciennes du Prince s'enrichit d'une douzaine de bolides qui viennent ajouter une touche de modernité

Quelques modèles se sont substitués aux Formule 1 de la collection de voitures anciennes du prince Rainier-III.

Jusqu'à lundi prochain, ces « Top Cars » seront la nouvelle attraction du musée. Des véhicules à la croisée des styles et aussi des âges, appartenant au groupe Italdesign, entreprise automobile turinoise. Les belles carrosseries italiennes sont bien sûr au rendez-vous avec une Ferrari dans son jus d'origine, « adapté à la modernité dans son habitacle », commente Fulvio Visioli le directeur de l'exposition.

D'autres modèles sont en revanche tout droit sortis des planches à dessin de la firme. Des prototypes en édition limitée comme la « Zerouno » (voir ci-dessus) entièrement réalisée en fibre de carbone. « Pour cette voiture, précise le directeur, le design a été intégré dès le départ dans le processus de conception technique. »

Avec son allure futuriste, le bolide éclipserait presque ses petites sœurs qui, sous leurs châssis ultra-fin, cachent une mécanique bien vintage pour râvir les collectionneurs. Car oui, tout cela est bien en vente, pour des prix à négocier sur place. Prévoyez de faire quelques économies si vous êtes tenté…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct