Clap de fin pour le Rallye Monte-Carlo historique avec une jolie 12e place pour un couple monégasque

Le 24e Rallye Monte-Carlo Historique s’est achevé dans la nuit de ce mercredi sur le port Hercule pour l’ensemble des concurrents qui ont réussi à éviter les pièges dus aux conditions climatiques.

Article réservé aux abonnés
Kévin Sanchez Publié le 03/02/2022 à 08:35, mis à jour le 03/02/2022 à 12:46
Les vainqueurs de ce 24e Rallye historique avaient le sourire en arrivant sur le podium. Photo ACM/Jean-Marie Biadatti

Après avoir passé 6 jours à sillonner les routes de France et d’Europe pour certains, l’heure était à la fête ce mercredi soir. Mais un duo affichait un sourire encore plus large que les autres. Il s’agit de l’équipage belge de la N°45. Une Porsche 911 de 1965 qui a avalé sans déboires les plus de 410 km de spéciales régulées sans compter les 650 km de route depuis Milan - ville de départ de l’équipage - pour atteindre le rassemblement en Principauté.

"C’est un grand honneur. C’était un événement fantastique. On a eu beaucoup de chance, on s’est beaucoup amusé. L’organisation était fantastique et donc c’était vraiment un plaisir. On est très heureux", confiait Philippe Cornet De Ways Ruart, le pilote, quelques minutes après l’arrivée à Monaco. Pour son frère jumeau Antoine, l’émotion est similaire et cette victoire est en partie le fruit d’une belle "complicité entre nous. Remporter ce Rallye mythique est un pur bonheur…"

Les voitures aussi ont eu le droit à quelques heures de répit avant de rejoindre leurs garages respectifs jusqu’à l’année prochaine. Photo ACM/Michael Alesi).

Des abandons à la pelle

Pour souligner la difficulté de ce cru 2022, l’organisation a recensé pas moins de 48 abandons et 5 équipages ayant terminé hors course. Et comme pour illustrer la difficulté de cette dernière nuit de compétition, 11 voitures ont été contraintes de se ranger sur le bas-côté entre Sospel - ville de départ de l’ES 16 - et l’arrivée à Monaco.

"Nous nous en sommes bien sortis et avons été le plus possible consistants, avec une voiture qui a été parfaite. Les deux dernières spéciales de nuit ont été très intenses et nous sommes vraiment très heureux d’inscrire notre nom au palmarès de cette fantastique épreuve", se réjouissaient les jumeaux après avoir su déjouer les pièges verglacés des départs au petit matin ou encore ceux du redouté col du Turini, où les spectateurs étaient présents en nombre malgré l’horaire très tardif. "Un podium aurait déjà été une très belle récompense, mais alors là, cette victoire est un pur bonheur."

Un bonheur qu’ils ont partagé, après quelques heures de sommeil, avec l’ensemble des concurrents à l’occasion de la traditionnelle soirée de gala et de remise des prix qui s’est déroulée dans la Salle des étoiles du Monte-Carlo Sporting Club.

Pour les passionnés, il faudra attendre l’année prochaine pour revoir ces bolides d’autrefois déambuler dans les rues de la Principauté.

Le 24e rallye de Monte-Carlo a fait vibré le port Hercule ce mercredi soir Photo ACM/Michaël Alesi.

Le résultat final

1er Cornet De Ways Ruart Antoine et Philippe (BEL) N°45 (Porsche 911 de 1965) - 1.800 points (Le nombre de points est calculé en fonction de la régularité des équipages. L’objectif est de respecter une vitesse moyenne choisie par les équipages parmi deux choix qui sont déterminés en amont par les organisateurs. La difficulté est donc de parvenir à tenir cette vitesse définie sur la plus grande partie du parcours possible, et cela malgré les difficultés qui peuvent intervenir sur la route. L’objectif étant d’avoir le moins de points de pénalités possibles à l’arrivée., ndlr)

2e Ochagavias Alvaro et Macho Gomez Manuel (ESP) N°125 (Porsche 911 de 1973) - 1.950 points

3e Canella Massimo et Berzero Vittorio (ITA) N°148 (Renault 12 Gordini de 1972) - 1.990 points

Trois équipages 100% monégasques à l’arrivée

12e Campana Olivier et Lydia (MON) N°48 (Volkswagen Golf GTI de 1979) - 2.330 points

113e Rinaldi Patrick et Grillo-Rinaldi Marie-Louise (MON) N°62 (Daf 66 Marathon de 1977) - 17.320 points

153e Rosado Thierry et Nicolas (MON) N°53 (Renault 5 Alpine de 1982) - 31.240 points.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.