Rubriques




Se connecter à

Charles Leclerc prend la 3e place du Grand Prix de Monaco virtuel

Disputée ce dimanche soir, la manche monégasque des F1 Esports Virtual GP Series a vu le régional de l'étape s'inviter sur le podium aux côtés de l'Anglais George Russell, vainqueur, et du Mexicain Esteban Guttierez, 2e.

Gil Léon Publié le 24/05/2020 à 22:14, mis à jour le 24/05/2020 à 22:17

Cette fois, il a bel et bien vu le drapeau à damier dans ce jardin qui lui tournait ostensiblement le dos jusque-là. Ce dimanche, Charles Leclerc est allé au bout du Grand Prix de Monaco. Le virtuel, pas le vrai, hélas contraint de passer son tour.

Guère verni à domicile depuis 2017, en F2 puis en F1, le pilote de la Scuderia Ferrari, devenu un crack du simracing durant le confinement, tenait à conjurer le sort.

Objectif atteint, avec un podium à la clé. Mais pas de victoire pour celui qui avait remporté deux des cinq étapes précédentes des F1 Esports Virtual GP Series, 3e derrière George Russell (Williams) et Esteban Guttierez (Mercedes).

 

En retrait au départ (5e) après des qualifications pluvieuses, il voit d’entrée l’Anglais déchaîné s’échapper irrésistiblement sur une piste asséchée. Son pit-stop accompli dès le 8e des 39 tours n’inverse pas la tendance. Au contraire...

Englué dans le trafic, le voilà qui encaisse deux pénalités. Avec des pneus « medium » fatigués, impossible de résister à l’assaut du Mexicain dans l’ultime boucle.

Le top 5 final est complété par Alex Albon (Red Bull) et un certain Arthur Leclerc (Ferrari), le petit frère, coéquipier d'un jour, hélas écarté de la course au podium après une tentative de dépassement pas très catholique de Lando Norris (McLaren) à Sainte-Dévote.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.