Rubriques




Se connecter à

Charles Leclerc poleman en sursis du Grand Prix de Monaco

Malgré un crash à la Piscine en fin de Q3, le pilote monégasque a hissé sa Ferrari au sommet de la grille de départ de cette 78e édition. Un résultat entre parenthèses car il pourrait écoper d’une pénalité si un changement de boîte de vitesses s’avère nécessaire sur sa monoplace.

La rédaction Publié le 22/05/2021 à 16:13, mis à jour le 22/05/2021 à 16:37
Charles Leclerc au volant de sa Ferrari à Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Red Bull, Mercedes ou Ferrari? Ce samedi, avant le crucial virage des qualifications, c’est la question qui brûlait toutes les lèvres autour du mythique toboggan urbain de la Principauté de retour sur la carte du championnat du monde de Formule 1 après une éclipse "covidée" en 2020.

Le poleman du 78e Grand Prix de Monaco? Charles Leclerc!

 

Déjà en tête de la hiérarchie au terme du deuxième tiers-temps de l’heure de vérité (Q2), le Monégasque a enfoncé le clou en Q3: 1’10’’346. Un chrono qui le doit le placer en tête de la grille de départ, sauf si une pénalité le contraint de reculer sur la grille. Car celui-ci, lors de son dernier tour rapide, a endommagé sa Ferrari en heurtant violemment le rail à la sortie des esses de la Piscine.

"C’est dommage de finir de cette manière après avoir réussi un si bon tour", a t-il commenté ensuite. "J’espère que les dégâts ne sont pas trop importants, qu’on pourra réparer sans subir une sanction."

Dans l’attente de précisions, il devance Max Verstappen (Red Bull), Valtteri Bottas (Mercedes) et Carlos Sainz (Ferrari).

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.