“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Charles Leclerc offre son casque de F1 au prince Albert II

Mis à jour le 22/05/2018 à 20:14 Publié le 22/05/2018 à 19:50
Ce mardi matin, le pilote monégasque a dédicacé et offert son casque au souverain.

Ce mardi matin, le pilote monégasque a dédicacé et offert son casque au souverain. Photo Gaétan Luci / Palais princier

Charles Leclerc offre son casque de F1 au prince Albert II

Avant de rentrer dans la compétition, le jeune prodige monégasque a fait un cadeau tout en symboles au souverain: le casque dédicacé de son premier Grand Prix, le 25 mars en Australie.

Il y tenait. Avant de s’installer dans sa monoplace de l’écurie Alfa Roméo Sauber et de rentrer corps et âme dans son premier Grand Prix à la maison, chez lui, devant sa famille et son peuple, Charles Leclerc tenait à faire un cadeau au prince Albert II. L’audience qu’il avait sollicitée s’est déroulée ce mardi en fin de matinée, dans le bureau d’apparat du Palais princier.
Le jeune prodige du volant, qui a tout gagné en GP3 et en Formule 2 ces deux dernières années, et qui débute en Formule 1 cette saison, a préparé un présent hautement symbolique. Le jeune Monégasque – il a tout juste 20 ans – lui a offert son casque, précisément celui qu’il portait lors du premier Grand Prix de F1 de sa carrière, le 25 mars dernier en Australie, où il a décroché la 13e place.

Premier supporter

Dans l’entourage du souverain, on rapporte que "Charles Leclerc a expliqué que la FIA imposait à chaque pilote de prévoir trois casques par course. C’est celui avec lequel il a couru son premier Grand Prix de Formule 1 qu’il a tenu à offrir au souverain".

Où l’on apprend au passage que le prince Albert II a une affection toute particulière pour le jeune champion qui défend les couleurs de la Principauté dans le championnat du monde de Formule 1 cette saison, ce qui n’était plus arrivé depuis Olivier Beretta, en 1994. Charles Leclerc sera ainsi le premier Monégasque, depuis près d’un quart de siècle, à disputer le Grand de Monaco.

Un événement que le chef d’État entend bien savourer, notamment en allant rendre une petite visite au jeune pilote au sein de l’écurie Sauber, dans le courant de la semaine.
Nul doute que le prince Albert II sera son premier supporter samedi et dimanche. Lors de leur rencontre, le souverain lui a d’ailleurs souhaité "belle semaine chez [lui]". Et si, en plus, le "petit" décrochait une jolie place dimanche, le bonheur serait, comment dire, princier.


La suite du direct