Rubriques




Se connecter à

Charles Leclerc hisse haut les couleurs de Monaco

En signant chez Ferrari pour la saison 2019 du championnat du monde de Formule 1, le jeune pilote monégasque a procuré une émotion particulière à sa famille et à toute la Principauté

Publié le 12/09/2018 à 05:06, mis à jour le 12/09/2018 à 05:06
En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013.
En haut : en octobre 2017, Charles Leclerc fêtait en famille - rue Caroline - son titre de champion de Formule 2. Un an plus tard, après une première saison en F1, il rejoint l'écurie Ferrari. À gauche : Charles, en 2018, lors de son premier Grand Prix F1 à Monaco, sous les couleurs d'Alfa Romeo Sauber. A droite : Alors entouré de Jules Bianchi, l'ami et frère disparu, et Felipe Massa, pilote de la Scuderia entre 2006 et 2013. Cyril Dodergny, Facebook

C'est un rêve devenu réalité écrit Charles Leclerc en annonçant, hier matin sur les réseaux sociaux, qu'il rejoint, pour la saison 2019 du championnat de Formule 1, l'écurie Ferrari. L'alliance du jeune pilote monégasque et de la mythique marque au cheval cabré fait la fierté de la Principauté. Mais avant tout de sa famille.

« Nous étions dans l'attente depuis quelques jours pour avoir des nouvelles mais on ne voulait pas trop l'embêter avec ça, même si tout le monde nous demandait », confie Lorenzo, le frère aîné, très heureux et impatient de voir courir son frangin dans l'écurie italienne.

« Charles a pour objectif un jour d'être champion du monde, c'est son rêve. Sauber a été une très bonne équipe qui lui a permis de montrer ses qualités de pilote mais intégrer l'écurie Ferrari fait partie de ce rêve. Ceci dit, nous ne l'imaginions pas si tôt. Mais on voit dans le monde de la Formule 1 plusieurs écuries qui prennent le pari de miser sur la jeune génération de pilotes. C'est un élan vers les jeunes talents et un beau pari pour Ferrari ».

 

« C'est le graal »

« C'est une très grande nouvelle, nous avons tous confiance en lui », livre de son côté Thierry Manni, l'oncle de Charles, qui suit la carrière de son neveu de très près. « Entrer chez Ferrari, c'est le graal, nous étions tous impatients dans l'attente de cette annonce. C'est une énorme émotion ».

La famille entend bien se réunir prochainement, en Principauté, pour célébrer ce moment significatif dans la carrière de leur pilote prodige.

Mais pour l'heure, Charles Leclerc est à Singapour, pour entamer les essais du Grand Prix qui se court dimanche. À sa descente d'avion hier, il a échangé quelques SMS avec son frère aîné. « Il avait l'air très content », poursuit Lorenzo, « surtout que notre histoire familiale est liée à Ferrari. Les équipes s'étaient occupées de Charles lorsqu'il était en GP3. Et puis, Jules Bianchi aurait pu courir chez Ferrari… ».

 

Une fois de plus la destinée des deux pilotes se croise. Ils étaient amis depuis l'enfance et leurs deux familles sont très liées.

« Une nouvelle qui nous fait du bien »

Encore plus depuis la disparition tragique de Jules en 2015. C'est d'ailleurs à lui - et à son père Hervé décédé l'an dernier - que Charles Leclerc a dédié ses premiers mots sur les réseaux sociaux hier, promettant de « travailler plus dur que jamais pour ne pas vous décevoir ».

« Jules avait une destinée chez Ferrari », continue Thierry Manni, « alors de rejoindre cette écurie, c'est une manière aussi pour Charles de lui rendre hommage. En pensant aussi à son père, Hervé et à ses grands-parents qui ne sont plus là pour voir ça. Nous avons eu notre lot de drames ces dernières années, alors cette nouvelle nous fait beaucoup de bien ».

En cyclisme on parle de régional de l'étape. Dans le cas de Charles Leclerc, on peut dire que le jeune homme sera attendu comme l'enfant chéri du pays, l'an prochain, sur le circuit monégasque.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.