“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Charles Leclerc 4e du Grand Prix de Turquie après une remontée fantastique, Hamilton vainqueur et champion

Mis à jour le 15/11/2020 à 13:38 Publié le 15/11/2020 à 13:36
La remontée fantastique de Charles Leclerc s'est achevée au pied du podium.

La remontée fantastique de Charles Leclerc s'est achevée au pied du podium. Photo by OZAN KOSE / POOL / AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Charles Leclerc 4e du Grand Prix de Turquie après une remontée fantastique, Hamilton vainqueur et champion

Seulement 12e sur la grille de départ, le pilote monégasque de la Scuderia Ferrari a failli retrouver le chemin du podium, ce dimanche à Istanbul, où un Lewis Hamilton plus souverain que jamais s'est octroyé une victoire synonyme de 7e titre mondial.

Ce devait être son troisième podium de l'année, après Spielberg (2e du GP d'Autriche) et Silverstone (3e du GP de Grande-Bretagne).

Qui plus est un podium historique au côté de sa majesté Lewis Hamilton, héros du jour, grand vainqueur d'une course folle couronné une septième fois champion du monde de Formule 1.

Hélas pour lui, Charles Leclerc a loupé la marche de justesse. Alors qu'il venait de dépasser la Racing Point de Sergio Perez pour prendre la 2e place, le Monégasque a perdu le fruit de sa brillante remontée dans l'ultime virage.

Un freinage limite, un petit écart à l'extérieur et la Ferrari n°16 a rétrogradé en 4e position, derrière sa soeur jumelle hissée in extremis dans le top 3 par Sebastian Vettel.

Jusque-là, Leclerc avait réalisé la course parfaite. Seulement 12e sur la grille de départ, il était parvenu à déjouer tous les pièges de la piste humide d'Istanbul avec ses gommes intermédiaires, débordant successivement Alex Albon (Red Bull), le poleman Lance Stroll (Racing Point), Vettel et Max Verstappen (Red Bull).

Devant, la Mercedes de Lewis Hamilton était intouchable, comme souvent. Emu aux larmes une fois coupée la ligne de la délivrance, le Britannique entre un peu plus dans la légende.

Le voilà voisin de palier de Michael Schumacher, tout en haut des tablettes. Champion puissance 7!


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.