“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Au 85e rallye de Monte-Carlo, Citroën laisse un goût amer

Mis à jour le 23/01/2017 à 05:14 Publié le 23/01/2017 à 05:14
Si la C3 de Lefebvre s'est octroyée son premier « scratch », hier, celle de Meeke avait piteusement fini sa course sur le plateau d'une dépanneuse après un accident de la circulation, samedi.

Si la C3 de Lefebvre s'est octroyée son premier « scratch », hier, celle de Meeke avait piteusement fini sa course sur le plateau d'une dépanneuse après un accident de la circulation, samedi. Jo Lillini

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Au 85e rallye de Monte-Carlo, Citroën laisse un goût amer

On l'aura compris, la marque au chevron a préféré nous ''vendre'' un verre à moitié plein.

On l'aura compris, la marque au chevron a préféré nous ''vendre'' un verre à moitié plein.

Plutôt qu'à moitié vide...

Certes, Stéphane Lefebvre s'est mis en évidence dans l'ES15, signant effectivement le scratch et empochant du coup quatre points.

Mais à l'arrivée de cette édition 2017 du Monte-Carlo, pas de Française sur le podium. Il faut aller chercher Craig Breen et sa DS3 WRC (ancienne mouture donc) à la 5e place (3'47'' d'Ogier), tandis que Stéphane Lefebvre pointe au 9e rang (14'43'') après sa sortie dans l'ES2 jeudi, embrayage hors-service.

Yves Matton : « On attendait un meilleur résultat »

Quant au leader désigné des Chevrons, le Britannique Kris Meeke, victime lui aussi d'une sortie de route dans l'ES4, et qui pointait à 1h01' à la 38e place samedi soir, il a en prime été victime d'un accident de la route lors de la liaison entre Gap et Monaco (roue arrière droite endommagée), l'obligeant à abandonner !

Bref, un Monte-Carlo à oublier pour Citroën, ce que n'a pas manqué de reconnaître Yves Matton, le boss de l'écurie française : « Nous attendions un meilleur résultat de ce rallye, surtout après des essais qui semblaient positifs. Après un week-end qui ne s'est pas passé comme prévu, nos principaux motifs de satisfaction concernent la course régulière et performante de Craig, ainsi que les chronos de Stéphane lors de cette dernière étape. Cela démontre que le potentiel de la C3 WRC est réel. Ce n'était pas notre rallye, mais nous restons positifs en vue des prochains rendez-vous, à commencer par la Suède. »

Supposées voire annoncées très rapides, les C3 WRC au look très agressif n'ont donc signé qu'un scratch (Lefebvre hier). C'est dire que dans les ateliers, à Versailles, va y avoir du boulot...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.