"Alpine est une bonne cible", estime Valtteri Bottas avant le Grand Prix de France

Le Finlandais Valtteri Bottas a retrouvé des couleurs en quittant Mercedes pour Alfa Romeo. Il livre ses ambitions à l’amorce du French Grand Prix.

S. M. Publié le 21/07/2022 à 21:54, mis à jour le 21/07/2022 à 21:50
interview
Le Finlandais Valtteri Bottas a retrouvé des couleurs en quittant Mercedes pour Alfa Romeo. (Photo F. M.)

Qu’est-ce que vous attendez de ce week-end?

Je m’attends à transpirer, ça va être physique avec cette chaleur! Ce sera un challenge pour la voiture, pour les pneus et bien sûr pour les pilotes. Nous espérons faire un week-end propre, placer les deux voitures dans le top 10.

Comment vous adaptez-vous pour piloter avec cette chaleur?

C’est important de bien s’hydrater pendant tout le week-end. En fin de course, il est difficile de garder sa concentration. Je vis à Monaco, donc je suis habitué à cette chaleur depuis deux semaines.

 

La gestion des pneus va-t-elle être prépondérante?

Oui. En qualifications, les pneus s’effondrent en un seul tour, donc il faut les garder aussi froid que possible au début. En course, il faut être rapide dans les bons endroits et minimiser l’usure dans d’autres parties du circuit. Par ces températures, celui qui va gagner est celui qui aura le mieux préservé ses pneus.

Quel bilan tirez-vous de cette première moitié de saison?

C’est positif. C’est ma première année chez Alfa donc je n’avais pas de grandes ambitions. On a pu marquer des points et on sait qu’on peut encore s’améliorer donc nous espérons que l’avenir sera encore meilleur.

Votre coéquipier Guanyu Zhou réalise un bon début de saison. Il vous impressionne?

 

Oui, il progresse rapidement, il a fait de bonnes courses et m’a même battu plusieurs fois en qualifs. C’est un bon coéquipier et un chouette garçon.

Comment vous sentez-vous chez Alfa Roméo?

Très bien. J’ai un rôle plus important, je dois faire preuve d’autorité, c’est appréciable.

La pression est-elle moindre que chez Mercedes?

Oui, il y a moins de pression. Bien sûr, je dois mener l’équipe, mais c’est positif de voir tout le monde travailler dur et être si motivé. On compte sur moi et j’aime ça. Les deux premières courses chez Alfa m’ont rappelé mes années Williams: une petite structure mais avec le pur esprit de la course.

Quels sont vos concurrents?

Je pense qu’on peut continuer à se battre avec Alpine qui a fait des progrès récemment. Esteban Ocon est une bonne cible et je continuerai à résister à Fernando Alonso mais la fiabilité de la voiture sera la clé. Mon objectif est d’atteindre la 7e place du championnat.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.