“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

6 bonnes raisons d’assister au ePrix ce samedi à Monaco

Mis à jour le 08/05/2019 à 09:00 Publié le 07/05/2019 à 09:30
Un bolide signé Venturi.

Un bolide signé Venturi. Photo Venturi et FIA

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

6 bonnes raisons d’assister au ePrix ce samedi à Monaco

Organisé tous les deux ans, en alternance avec le Grand Prix historique, le 3e ePrix de Monaco se courra sur la partie basse du circuit de F1. Un championnat de plus en plus attractif et interactif.

Elle ne supplantera peut-être jamais le charme du thermique et des moteurs de Formule 1 qui vrombissent et rugissent, parfois toussent et fument, mais la Formule E représente l’avenir.

Et même le présent.Pour preuve, la horde d’anciens pilotes de F1 venus tenter l’expérience cette saison encore, à l’image de Felipe Massa avec l’écurie monégasque Venturi. Lewis Hamilton himself concède d’ailleurs lorgner sur les paddocks électriques.

Ambitieux, le patron de la Formule E, Alejandro Agag, et ses équipes, ont donc rebattu les cartes cette saison pour conquérir un public plus large, plus jeune, et friand de ces joutes urbaines plus "propres", moins bruyantes.

Finis les changements de batteries à mi-course et bonjour à la survoltée "Gen2", capable de tenir la distance sans arrêt.Une voiture dont le volant hérite d’un nouveau bouton permettant de booster la puissance de la monoplace et inspiré de… Mario Kart !

 

1. Mode "Attaque": quand la fiction dépasse la réalité

Les voitures surpuissantes en pleine course
Les voitures surpuissantes en pleine course Photo Venturi et FIA

Éteignez vos consoles de jeux et prenez-vous au jeu de la réalité. Cette saison, les têtes pensantes de la Formule électrique ont créé un mode "Attaque" directement inspiré de jeux vidéos, notamment le célèbre Mario Kart.

Deux fois par course, en un endroit prédéfini et matérialisé sur la piste comme sur vos écrans, les pilotes peuvent désormais déclencher un boost d’une simple pression sur leur volant. Pendant quatre minutes, la monoplace monte alors en régime de 25 kw/h. Idéal pour jouer les trouble-fêtes à quelques encablures de l’arrivée, comme pour doper une remontée depuis le fond de grille. Attention, toutefois, à ne pas se rater dans sa stratégie et griller son joker au mauvais moment.

Quant au public et aux adversaires, ils sont témoins instantanément de la manœuvre puisque des Leds placées sur le halo (armature placée devant le cockpit pour protéger le pilote) s’illuminent en bleu pour signaler le passage en mode "Attaque". Un mode que cinq pilotes peuvent même activer simultanément à un autre accélérateur : le "Fan Boost".

2. Vous pouvez bousculer le scénario de la course en live !

On a tous connu ce moment où, derrière le poste de télévision ou en tribunes, on aimerait aider son pilote favori, avoir une influence directe comme dans les plus bouillantes arènes de foot où l’équipe adverse a les jambes qui flagellent sous les chants locaux. Eh bien désormais, c’est aussi possible en sport auto et en Formule électrique! Nom de code: #Fanboost.

Grâce aux réseaux sociaux, les fans peuvent en effet voter pour attribuer un "accélérateur" de puissance à leur pilote fétiche. En l’occurrence, un coup de fouet équivalent à 25 kw/h (*). Dopant la voiture de 200 à 225 kw/h (les Leds scintillent alors en violet). Et même 250 kw/h, comme en qualifs, pour les cinq pilotes élus par le public, autorisés alors à cumuler "Mode Attaque" et "Fan Boost". Soit alors une vitesse de pointe proche des 280 km/h!

Les votes sont d’ores et déjà ouverts et seront clos six minutes après le départ. Les cinq pilotes les plus "populaires" du web ne peuvent utiliser ce « Fan Boost » que dans la deuxième partie de la course dont la durée est constante: 45 minutes + 1 tour.

* Pour être plus précis, le pilote dispose d’une jauge de 100 Kilojoules à consommer

3. Sans arrêt jusqu’à destination

Principale révolution de cette cinquième saison de Formule électrique: l’autonomie des batteries fournies par McLaren. Plus volumineuses ces dernières pèsent environ 385 kilos sur des monoplaces de 900 kilos minimum. Résultat : plus besoin de marquer d’arrêt pour changer de voiture à mi-course, les Formule E version 2019 peuvent avaler d’une traite la course !Reste à bien gérer son énergie pour le pilote.

4. Un label d’événement durable

C’est l’argument massue des détracteurs du sport auto, celui de l’impact carbone. Première compétition automobile à obtenir la certification ISO 20121, la plus haute distinction en matière d’évènements durables, le championnat ABB FIA de Formule E prétend à ouvrir la voie au développement des modes de transport doux au quotidien pour "améliorer la qualité de l’air dans les centres-villes". Quelques bons réflexes environnementaux sont également inculqués aux plus jeunes sur l’Allianz E-village.

5. Course indécise

Monaco est la neuvième étape du championnat du monde de Formule électrique cette saison et lors des huit premières courses, il y a eu huit polemen et huit vainqueurs différents ! C’est dire si la bagarre fait rage et le suspense règne pour le titre mondial.

Leader du championnat , le Néerlandais Robin Frijns (Envision Virgin Racing) ne compte ainsi qu’un point d’avance sur l’Allemand André Lotterer (DS Techeetah Formula E Team).
Vainqueur à Hong Kong grâce à Eduardo Mortara, l’écurie monégasque Venturi, sixième au classement par équipes, espère bien briller à domicile pour recoller au quintet de tête.

6. Un prix attractif

Des séances de dédicaces
Des séances de dédicaces Photo Venturi et FIA

La billetterie est ouverte à tarif unique ce samedi: 30 euros. Un tarif raisonnable d’autant que le spectacle ne se résumera pas à la course reine de Formule E (départ à 16 h 33).
Le Jaguar I-Pace eTrophy, trophée dédié aux véhicules électriques de série promet aussi du spectacle dès 18h15 (25 minutes + 1 tour).

Quant à l’Allianz E-village, ouvert dès 7 heures du matin sur le quai Antoine-Ier, il mettra à disposition des simulateurs et jouera les prolongations en soirée avec DJ et animations.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.