“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

25 heures au volant, météo difficile, adrénaline... Un couple monégasque raconte sa course au 22e Rallye Monte-Carlo historique

Mis à jour le 04/02/2019 à 08:43 Publié le 04/02/2019 à 08:26
Les Monégasques Olivier et Lydia Campana, quelques minutes avant de prendre le départ de leur premier « Historique », sur le port Hercule.

Les Monégasques Olivier et Lydia Campana, quelques minutes avant de prendre le départ de leur premier « Historique », sur le port Hercule. Photo Jean-François Ottonello

25 heures au volant, météo difficile, adrénaline... Un couple monégasque raconte sa course au 22e Rallye Monte-Carlo historique

Dimanche soir, après deux jours d’épreuves, le couple monégasque pointait à la 51e place.

Normalement, il aurait dû être le copilote de Daniel Elena, lui-même copilote de la star du volant, Sébastien Loeb.

Seulement voilà, le nonuple champion du monde des rallyes, qui s’était retiré en 2013, a fait son retour sur les pistes cette saison, aux derniers Dakar et Rallye Monte-Carlo.

Du coup, au départ du 22e Rallye Monte-Carlo historique, vendredi soir sur le port Hercule, Olivier Campana a changé de baquet pour se retrouver au volant d’une Golf GTI de 1979, avec une copilote de charme, son épouse Lydia.

À 20h03, le couple Campana a franchi la ligne de départ, heureux de cette aventure inédite en couple. Direction le lieu de concentration des 315 participants venus de toute l’Europe, à Buis-les-Baronnies,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct