Rubriques




Se connecter à

Téo Andant (AS Monaco) explose son record et termine vice-champion de France de 400m Haies

Deuxième du 400 m haies des championnats de France Élite qui se sont déroulés à Caen ce samedi, l’Asémiste a retrouvé des couleurs en battant son record personnel sur le tour de piste.

Adrien Santucci Publié le 29/06/2022 à 11:04, mis à jour le 29/06/2022 à 14:42
Téo Andant après sa belle performance sur 400 m. Photo smjdagency

À l’occasion des championnats de France Élite qui se déroulaient à Caen ce week-end, Téo Andant a tout simplement été stratosphérique. Le Monégasque a pulvérisé son record personnel en passant sous la barre des 46 secondes en finale (45’99). Par la même occasion, il devient vice-champion de France et se place en position idéale pour faire partie du relais 4x400m lors des prochains championnats du monde de Eugene aux États-Unis en juillet, et ceux d’Europe à Munich en août.

Une performance majuscule après une saison délicate, et notamment un hiver passé en eaux troubles, comme l’admet le principal intéressé: "J’ai traversé une période difficile, et je n’arrivais pas vraiment à comprendre pourquoi. Je n’arrivais pas à faire de bonnes performances, alors que je faisais de bons entraînements. Pour moi, c’était très difficile à accepter, mais je n’ai jamais cessé de m’accrocher en me disant que ça allait payer."

Un dernier 100 m de folie

Grand bien lui en a pris, puisqu’il est arrivé en Normandie plus déterminé que jamais, et avec la conviction de réussir. Dès les séries, le licencié de l’ASM prouve qu’il est bien en jambes puisqu’il bat une première fois son record personnel en le faisant passer de 46’49 à 46’45.

 

La suite ? Il va surfer sur cette dynamique et passer sous cette fameuse barre des 46 secondes en finale, au terme d’une course complètement folle. Sans aucun favori évident, Téo Andant a suivi son format de course habituel.

À savoir, un premier 300 m où il reste dans les clous, bien que quelque peu en retrait. Avant de livrer un dernier 100 m ahurissant pour coiffer tout le monde au poteau, et décrocher ce titre de vice-champion de France Élite. Avec le record en prime, c’est un double accomplissement: "J’avais de l’ambition et je savais que j’étais capable de battre mon record personnel et de monter sur le podium. Avec cet objectif atteint, ma saison est réussie."

L’Asémiste qui a eu un véritable déclic attend maintenant de savoir si des relais seront envoyés aux championnats d’Europe et du monde. Si c’est le cas, il y a de très grandes chances pour le voir figurer dans la liste des représentants tricolores. Réponse aujourd’hui.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.