Rubriques




Se connecter à

Robert Enrietti, vice-président de l’AS Monaco Athlétisme, s’en est allé

C’est avec une profonde tristesse que l’AS Monaco Athlétisme a appris le décès de Robert Enrietti à l’âge de 96 ans, véritable figure de proue de l’athlétisme monégasque.

Adrien Santucci Publié le 27/05/2021 à 11:47, mis à jour le 27/05/2021 à 11:49
Robert Enrietti lors de la soirée des 90 ans du club de l’ASM, avec le prince Albert II à ses côtés. Photo Roland Macri

Le vice-président aura passé 77 ans au club de l’ASM. Comme un symbole, il était né en 1924, année de la création de l’AS Monaco. Il s’est immédiatement identifié à ce club qu’il a tant aimé. Il n’avait qu’un seul souhait : fêter ses 100 ans et le centenaire du club par la même occasion en 2024.

Licencié en 1944

Robert Enrietti avait reçu le "trophée d’honneur" par le prince Albert II lors des 90 ans de l’AS Monaco.
Licencié en 1944, il a commencé par porter les couleurs asémistes en tant qu’athlète, avant de rejoindre le conseil d’administration de la section athlétisme en 1954.

En 1998, il reçoit l’insigne de Vermeil de l’ASM et, en 1990, la médaille de Vermeille de la jeunesse et des sports à Monaco.

Une vie dédiée à l’athlétisme

Le dernier dinosaure de l’association s’est investi à 100 % en tant que "jury" auprès de la Ligue Côte d’Azur sur tous les stades.

 

Il était connu par tout le monde en tant que "Chef des officiels". Il a même reçu la médaille d’argent de la jeunesse et des sports en France.

Il a dédié toute sa vie à l’athlétisme. Une chose est sûre, sa bonne humeur et ses anecdotes manqueront à l’AS Monaco Athlétisme. "Nous sommes tristes. Robert est parti comme il a vécu, en toute discrétion… A se revede."

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.