“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plus de 1.500 coureurs en ouverture d'Herculis

Mis à jour le 13/07/2016 à 05:07 Publié le 13/07/2016 à 05:07
Coureurs, parents et spectateurs animeront le stade de 10 h 30 à 18 h, avant d'assister au meeting d'athlétisme à partir de 19 h.

Coureurs, parents et spectateurs animeront le stade de 10 h 30 à 18 h, avant d'assister au meeting d'athlétisme à partir de 19 h. Photo DR

Plus de 1.500 coureurs en ouverture d'Herculis

Depuis 1988, des courses de 1 000 m sont organisées chaque année en avant-première du meeting pour les athlètes licenciés et non licenciés.

Ce sera donc la 29e édition de ces 1 000 m Herculis, uniques en athlétisme, tant par le nombre de participants que par le fait d'être situé avant le meeting Herculis, classé meilleur meeting mondial à cinq reprises. La première année, 152 coureurs étaient au départ. La barre des 1 000 participants a été atteinte en 2012 et plus de 1 500 sportifs se sont engagés, avant la date limite, dans les 42 courses au programme.

Les vétérans et les seniors non licenciés courront le matin, les jeunes catégories et les seniors licenciés l'après-midi. Aucune inscription ne sera possible le jour de la compétition. La dernière course s'annonce déjà très relevée avec l'Italien Ghia, 4e en 2015 en 2'26''31, Guillaume Adam, en 2'21'', l'Australien Joshua Johnson, 2'20'', l'Avignonnais Driss Tnaibi, 2'21'', Karim Tabou, 2'21, et Mathieu Charles (NCAA), le meilleur régional, 2'22''.

Le public est attendu en nombre pour encourager les athlètes avant la grande soirée qui s'annonce une fois encore exceptionnelle.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct