“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Plein de nouveautés au Cross du Larvotto

Mis à jour le 07/11/2016 à 05:20 Publié le 07/11/2016 à 05:20
406 participants, de tous âges et niveaux, ont pris le départ, cette année, du 40e Cross du Larvotto.

406 participants, de tous âges et niveaux, ont pris le départ, cette année, du 40e Cross du Larvotto. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Plein de nouveautés au Cross du Larvotto

À l'occasion de la 40e édition de cette compétition, qui a accueilli plus de 400 athlètes, l'AS Monaco a inauguré une nouvelle course, la « Lactic Race »

L'AS Monaco organisait hier la 40e édition du cross du Larvotto. « Cette compétition était, une nouvelle fois, très réussie. Pour les 9 courses, il n'y avait pas moins de 406 participants, avec des athlètes de tous âges et niveaux, depuis l'école d'athlétisme jusqu'à la catégorie Masters » s'enthousiasme Alain Leclerq, le président du club. Ce dernier est d'ailleurs satisfait des résultats des sociétaires de l'ASM qui défendent parfaitement les couleurs de Monaco. On souligne la performance de l'espoir féminine, Cassandre Beaugrand qui, menant à son allure la course chez les dames, l'emporte avec près de 200 m d'avance sur ses concurrentes, Lisel Merello et Adriana Di Giusto.

Chez les benjamins, les poussins et les membres de l'école d'athlétisme, il y a, cette année, une nouveauté. En effet, les plus jeunes athlètes doivent franchir des obstacles gonflables. « Le but des structures gonflables est de donner envie aux enfants de courir, de leur faire découvrir les plaisirs du sport. Notre slogan, joy of moving, définit parfaitement cela, c'est le bonheur que l'on ressent lorsque l'on pratique une activité physique », explique Roberto Saccon, le responsable de Kinder + sport.

Une innovation: la "Lactic race"

Pour la 40e édition, le club d'athlétisme de l'AS Monaco a mis en place une nouvelle course, la « Lactic Race ».

« Au total, il y a 4 courses de 600 mètres et à chaque 600, le dernier coureur est éliminé. Après, il ne reste plus que 5 athlètes qui s'affrontent sur un 1 000 m avec un passage dans le sable » confie Brice Etes.

« On l'a appelé la lactic race, parce que c'est typique pour les athlètes de sentir la montée de l'acide lactique dans ses muscles pendant une course ».

On souligne le travail du plus jeune de cette sélection, l'asémiste Marvin Bouilly, éliminé aux portes de la finale en ayant tout de même remporté le premier 600 m de cette « Lactic Race ». Il avoue d'ailleurs être fier de courir aux côtés de très grands athlètes, tels qu'Kais Adli, membre de l'ASM athlétisme et champion d'Europe indoor vétéran 2 016. Au terme d'un 1 000 m très rapide, c'est finalement Dorian Louvet - champion de France sur 3 000 m steeple - qui remporte la finale dans une dernière ligne droite au coude à coude avec le Monégasque Brice Etes.

« C'était la première fois que je venais à Monaco et c'était un plaisir d'avoir été invité à participer à une course comme celle-là. D'habitude, je cours ce genre de distance sur piste, donc le concept était très intéressant » glisse l'athlète originaire de Normandie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.