“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco aux France Masters

Mis à jour le 29/06/2017 à 05:43 Publié le 29/06/2017 à 05:43
Cinq athlètes de l'A.S Monaco Athlétisme se sont déplacés à Arles pour participer aux championnats de France Masters. 	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco aux France Masters

athlétisme

Récemment, cinq athlètes de l'A.S Monaco Athlétisme se sont déplacés à Arles pour participer aux championnats de France Masters. Teddy Vallée, Alessio Gaggero, Rachid Sekiou, Olivier Liornado et Michel Arlanda s'entrainent tous sur la piste du stade Louis II, aux côtés des plus jeunes athlètes. Au sein du club, tous partagent la même passion pour l'athlétisme.

Cette compétition, réservée à leur catégorie d'âge leur a donc permis de se mesurer à d'autres coureurs qui, comme eux, souhaitent continuer à courir et faire tomber les chronos. Pour réaliser ce projet, les rouges et blancs ont bénéficié de l'aide du Supermarché U de Cap d'Ail, sans qui cette aventure n'aurait pas vu le jour.

A l'issue de la compétition, les Monégasques ont tous réalisé de belles performances. Mention spéciale pour le sprinter Michel Arlanda qui a décroché la seconde place du 100 mètres M35 avec un chrono de 10''94. Du côté des coureurs de 800 mètres, Teddy Vallée, en M35 a terminé 8e en 2'08'' ; Alessio Gaggero a pris la 15e place M40 en 2'12. Rachid Sekiou, blessé à l'ischio s'est classé 6e en 2'11. Olivier Lionardo, non-partant, a tout de même tenu à venir soutenir ses coéquipiers.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.