Rubriques




Se connecter à

Le sprinter de l'AS Monaco Téo Andant sacré champion d’Europe du 4 x 400m

Passé la déception de ne pas s’aligner aux Jeux Olympiques de Tokyo, le jeune athlète a remporté, en équipe, une médaille d’or. Avec Paris en ligne de mire, il sait le chemin à parcourir.

Adrien Santucci Publié le 14/07/2021 à 12:33, mis à jour le 14/07/2021 à 12:33
Téo Andant et ses coéquipiers en équipe de France, parés d’or sur le relais 4x400m espoirs. (DR) DR

Le relais 4x400m masculin a apporté à l’équipe de France un troisième titre aux championnats d’Europe espoirs à Tallinn dimanche, portant son total à 17 médailles. Téo Andant en faisait partie, et glane donc son premier titre de champion d’Europe espoirs avec le relais.

Après une médaille d’argent en 2017, et une médaille de bronze en 2019, cette fois c’est l’or pour 2021. Lors de ces championnats d’Europe espoirs (moins de 23 ans), l’athlète du club monégasque et ses coéquipiers avaient une véritable carte à jouer lors du relais 4x400m. L’équipe composée de David Sombe, Ludovic Ouceni, El-Mir Reale et donc Téo Andant est allée chercher la première place de la finale disputée dimanche en fin d’après-midi en s’imposant en 3’05”01.

"C’était écrit"

Pour Téo Andant, c’est une suite logique : "C’était écrit. On avait déjà eu l’argent et le bronze, et il nous fallait l’or. C’est vraiment une super performance de toute l’équipe."

 

L’équipe de France a pour cela bénéficier d’un coup du sort, certes logique. Lors de la finale de la discipline, ce sont les Pays-Bas qui avaient franchi la ligne en première position. Mais le troisième relayeur hollandais a volontairement bousculé un adversaire au sol ce qui a coûté la disqualification de son équipe.

La France en finissant deuxième sur la piste, s’est donc vue attribuer d’office la plus haute marche du podium. Un accomplissement de plus dans la saison incroyable réalisée par Téo Andant. Seule petite ombre au tableau : cette blessure au psoas fin avril, qui l’a privée de compétition pendant un long mois. Trop juste lors de son retour sur les pistes, il n’avait pas pu accrocher une qualification tant espérée pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Mais le bonhomme est jeune, et en a encore sous le capot : "J’étais un peu court physiquement pour la qualification olympique. C’était un gros objectif mais je suis passé à autre chose. Il y a encore Paris 2024 dans le viseur, j’ai le temps devant moi."

Pour cette fin de saison, Téo Andant participera à l’Open de France ce week-end, avec l’ambition de battre son record personnel de 46’’49 secondes. Après ça, il pourra s’offrir un gros mois de vacances bien mérité, au minimum.

L’athlète du club monégasque a remporté sa première médaille européenne avec l’équipe de France. Sébastien Botella.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.