Rubriques




Se connecter à

Kaïs Adli champion d'Europe vétéran sur 1500m

Kaïs Adli avait déjà réalisé une performance exceptionnelle en remportant le titre de champion de France du 1500m il y a 15 jours, lors d'une course tactique en 4'22''74.

La rédaction Publié le 06/04/2016 à 05:03, mis à jour le 06/04/2016 à 05:03
Kaïs Adli tient beaucoup au soutien de ses proches. Photo DR

Aux championnats d'Europe vétérans en salle, le 2 avril à Ancona en Italie, Kaïs n'était pas le favori car l'espagnol Oscar Fernandez avait terminé 2e des championnats du monde en juillet 2015. En série, Kaïs se ménagea et gagna facilement en 4'16''03. Lors de la finale, les trois Espagnols qualifiés menèrent un train rapide (64'' au premier 400m). Au 800m l'espagnol Fernandez prit quelques longueurs d'avance mais Kaïs parvint à revenir dans sa foulée. À 300m de l'arrivée, le sociétaire de l'AS Monaco plaça son attaque et garda deux mètres d'avance jusqu'à la fin. Kaïs Adli triompha en levant le poing comme Téo Andant (un cadet qui avait remporté le titre de champion de France un mois plus tôt sur 400m). Un geste identique mais pas du tout prémédité. Lorsque cet exploit fut divulgué sur internet, Kaïs reçu de nombreux messages de félicitations. Citons seulement celui d'un junior de 19 ans qui écrivit : « Kaïs a toujours été mon idole et mon modèle depuis 10 ans que je

cours. J'admire sa foulée très économique et fluide, et surtout, sa gentillesse. On aime tous s'entraîner avec lui. Ce résultat nous comble de bonheur ».

Kaïs va couper et se reposer une quinzaine de jours avant de reprendre l'entraînement. Travaillant depuis 2001 à Monaco comme soudeur à l'usine Conti de machine à café, Kaïs ne s'entraîne que six fois par semaine. Il parvient parfaitement à concilier son travail et sa passion pour la course à pied, « avec le soutien total de sa femme et de ses enfants »... Il tient beaucoup à cette précision !

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.