“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Herculis: l'athlétisme mondial a rendez-vous au stade Louis-II à Monaco

Mis à jour le 13/08/2020 à 20:17 Publié le 13/08/2020 à 20:12
Jean-Pierre Schoebel, directeur du meeting Herculis de Monaco, attend 5 000 spectateurs ce soir.

Jean-Pierre Schoebel, directeur du meeting Herculis de Monaco, attend 5 000 spectateurs ce soir. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Herculis: l'athlétisme mondial a rendez-vous au stade Louis-II à Monaco

Le meeting qui rassemble ce soir 140 des meilleurs athlètes du monde est un événement en lui-même, d’abord parce qu’il est l’un des rares événements de ce type à être maintenu.

En décidant de maintenir le meeting d’athlétisme, Monaco s’inscrit d’emblée comme un des rares pays qui fait face à la crise sanitaire. Et qui ose, non pas défier le Covid, mais réunir tous les moyens pour permettre la rencontre sportive. "Nous avons failli annuler, c’est certain. Mais nous avons eu le soutien du prince Albert II", explique Jean-Pierre Schoebel, directeur de la manifestation.

Alors oui, le meeting Herculis EBS 2020, qui se tient ce soir au stade Louis-II, n’aura pas les airs de fête habituels. Mais les trente salariés qui ont œuvré dans la dernière ligne droite ont tout fait pour que la rencontre soit au meilleur niveau.

Un budget réduit de moitié

À la tête de la manifestation, Jean-Pierre Schoebel a réorganisé totalement l’événement. Face aux incertitudes, il a défini un cadre strict pour que 5 000 personnes puissent assister à un spectacle au plus haut niveau. "Nous avons dû convaincre les autorités et satisfaire un cahier des charges. Le gouvernement nous donnait très peu d’informations. Alors, nous avons imaginé et mis en place des dispositifs pour accueillir les athlètes, préserver les spectateurs et permettre aux 120 juges de faire leur travail."

Première modification : la date du meeting. Elle a été différée, passant du 10 juillet au 14 août.
Habituellement 175 athlètes sont présents. Il n’y en a que 140 cette année. "Ils étaient tellement demandeurs…", lance Jean-Pierre Schoebel.

Les données économiques ont radicalement changé. « Nous devons faire avec un budget d’un million au lieu des deux millions », explique Frédéric Choquard, assistant de Jean-Pierre Schoebel depuis trente-deux ans. Les pertes de droits TV et de partenaires s’ajoutent aux pertes de la billetterie qui n’émet que 5.000 billets au lieu des 15.000 habituels.

Un coup dur qui impose de revoir drastiquement les coûts : pas de galas ou autre cocktail, pas de campagne de promotion, un programme édité a minima et des rémunérations pour les athlètes qui suivent cette tendance baissière…

Herculis montre l’exemple

Contrairement aux années précédentes où ils séjournaient au Fairmont Hotel, les sportifs sont logés, dans des chambres simples, au Marriott Hotel.

"Cette solution est optimale. Le cheminement est direct jusqu’au stade de Cap-d’Ail pour les entraînements et au stade Louis-II pour le meeting", note Jean-Pierre Schoebel. Le standing de l’établissement hôtelier est revu également à la baisse. Mais le nombre de chambres est en augmentation puisqu’il est imposé un athlète par chambre pour éviter les contacts. Au total, Herculis représente 300 chambres, dont 170 au Marriott.

Concilier règles sanitaires et maintien de l’événement est le signe fort de la volonté des politiques et professionnels. Herculis doit donner le "la".

"Nous avons été aidés également par l’ambassade de France et les autorités monégasques. C’est le premier événement sportif depuis le confinement. Le foot enchaînera après nous. D’habitude, Herculis est le 10e meeting de la Diamond league. En temps ordinaire, il se déroule quinze meetings sur quatre mois, entre mai et septembre."

Monaco ouvrira dont la voie aux prochains rendez-vous de l’athlétisme international.

Doivent s’enchaîner cinq dates : le 23 août à Stockholm (à huis clos), le 2 septembre à Lausanne pour la perche en ville, le 4 septembre à Bruxelles (à huis clos), le 17 septembre à Rome et le 23 septembre à Doha. En espérant que la pandémie ne reprenne pas…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.