“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une Nuit Blanche de surprises au Larvotto

Mis à jour le 30/04/2016 à 05:16 Publié le 30/04/2016 à 05:16
D'un avion fendant le ciel monégasque pour y dessiner à la fumée, aux performances hétéroclite de Francesco Vezzoli ou Augustin Maurs, les premières heures de la Nuit Blanche, hier soir, ont révélé des surprises.

D'un avion fendant le ciel monégasque pour y dessiner à la fumée, aux performances hétéroclite de Francesco Vezzoli ou Augustin Maurs, les premières heures de la Nuit Blanche, hier soir, ont révélé des surprises. Michaël Alési

Une Nuit Blanche de surprises au Larvotto

Performances d'artistes, expositions et musique… la palette était vaste hier soir pour entamer cette nuit consacrée à l'art contemporain qui devait se prolonger jusqu'au petit matin

À 19 h 30, la première Nuit Blanche de Monaco a démarré hier soir dans un ciel bleu. Poussant le public au Larvotto à lever les yeux vers un avion venu fendre l'air pour dessiner dans l'azur des circonférences blanches au rythme de percussions terrestres. Un travail très poétique signé par Doug Aitken pour ouvrir ce rendez-vous de découverte...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct