“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un salon d'art contemporain ce week-end à Monaco, le premier évènement depuis le début de la crise du coronavirus

Mis à jour le 22/08/2020 à 16:36 Publié le 22/08/2020 à 16:34
Le salon Art3F se tient tout le week-end à Monaco, au chapiteau Fontvieille.

Le salon Art3F se tient tout le week-end à Monaco, au chapiteau Fontvieille. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un salon d'art contemporain ce week-end à Monaco, le premier évènement depuis le début de la crise du coronavirus

Le salon Art3f présente jusqu’à dimanche la production de 200 artistes contemporains. Un joyeux mélange pour ce rendez-vous qui marque la reprise de l’événementiel en Principauté.

C’est le premier salon en Principauté depuis l’arrêt brutal de l’activité en mars, imposé par la pandémie.

Vendredi soir, le chapiteau a accueilli le salon d’art contemporain Art3f, qui est en place jusqu’à ce soir à Fontvieille.

Sur plus de 4.000 mètres carrés (deux tentes complètent l’espace du chapiteau), la production de 200 artistes de divers horizons, totalisant 3.000 œuvres, est mise en scène dans ce salon qui dévoile leur univers.

"Pour tous les goûts"

Le label Art3f (3f pour trois frontières) est né à Mulhouse en 2012. Serge Beninca en a eu l’idée. Le concept ? « Proposer de l’art abordable dans un salon marchand. Le prix ne fait pas forcément l’émotion, notre concept est de proposer des œuvres accessibles à tous. »

Accessibles… à des budgets confortables, tout de même. Prix moyen : entre 2.000 et 6.000 euros pour se faire un plaisir artistique.

Beaucoup d’œuvres, aussi, qu’on peut s’offrir pour une centaine d’euros voire davantage, le salon comptant sur la présence de quelques sérigraphies de Keith Haring ou Jeff Koons.
« Je ne veux pas que les visiteurs soient frustrés. Nous en proposons pour tous les goûts », continue l’organisateur.

Au fil des allées, on croise de très jolies choses, d’autres discutables. Mais un panel assez large pour satisfaire le plus grand nombre.

C’est finalement la bonne surprise de l’été en matière d’exposition, et de fréquentation, en plein cœur d’un week-end de torpeur du mois d’août. Il y avait du monde dans les allées hier, respectant les principes sanitaires.

De quoi satisfaire les organisateurs, heureux de voir que de nombreuses ventes d’œuvres ont commencé dès le vernissage vendredi soir.

Un ancrage pour trois ans

« Il nous manquait un ancrage dans le Sud-Est, entre la France et l’Italie », explique Serge Beninca pour justifier son choix de la Principauté. Son salon, en effet, est itinérant sur l’année, avec dix-huit étapes dans les grandes villes de France, mais aussi en Suisse et au Luxembourg.

Le glamour de la Principauté et l’accueil réservé par les autorités ont convaincu les organisateurs d’ajouter Monaco à leur tournée, après une expérience en demi-teinte à Nice.

Cette première édition monégasque était prévue en juin. Elle a dû être décalée de deux mois. « C’est un vrai challenge au mois d’août, dans la situation actuelle, avec la concurrence de la plage, précise Serge Beninca. Mais notre chance est que nous avions booké tout le monde en mars. Nous avons eu une seule défection. Les participants ont fait le maximum pour être présents, notamment une artiste venue d’Australie. »

Le salon se poursuit jusqu’à dimanche soir. Et devrait connaître une suite. L’équipe de Art3f s’est engagée pour trois ans avec l’Espace Fontvieille. La deuxième date en Principauté est déjà planifiée. Ce sera du 25 au 27 juin 2021.

Savoir +

Ce vendredi de 10 heures à 19 heures au chapiteau de Fontvieille et ce jusqu'à dimanche inclu.

Tarif : 10 euros. Informations : www.art3f.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.