“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un artiste varois offre une oeuvre princière au Gala des océans

Mis à jour le 26/09/2019 à 08:20 Publié le 26/09/2019 à 11:30
L’œuvre est mise aux enchères ce soir lors du Gala des océans.

L’œuvre est mise aux enchères ce soir lors du Gala des océans. Photo Axel Bastello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Un artiste varois offre une oeuvre princière au Gala des océans

À l’occasion du Gala des océans, l’artiste varois Bernard Bezzina offre une de ses sculptures pour la vente aux enchères qui se déroulera dans la soirée. Une œuvre à l’histoire toute particulière, liée au prince Albert II.

Un doigt qui indique sans rien montrer. Il nous laisse imaginer ce que nous avons envie d’apercevoir. Conçue d’abord en terre glaise puis en bronze, la sculpture réalisée par Bernard Bezzina, s’intitule "?". Énigmatique mais à l’histoire singulière, liée au prince Albert II.

Représentative du monde actuel

"C’est une sculpture symbolique qui représente la force et la fragilité. À l’image du monde d’aujourd’hui, craquelé comme les terres qui manquent d’eau. C’est un de mes thèmes de prédilection depuis de nombreuses années, je suis très impliqué dans cette cause", explique Bernard Bezzina.

Un sujet qui a touché le prince puisque, depuis la première édition du gala, l’artiste est présent et met aux enchères ses œuvres. Celle-ci, le souverain l’a suivie de sa conception à sa réalisation. "Il est venu dans mon atelier à Pietrasanta pour découvrir l’œuvre, nous avons beaucoup échangé à ce sujet, sur l’intrigue que crée ce doigt", poursuit l’artiste.

Photo Axel Bastello

Une sculpture que le souverain a signée d’un A mêlé à un G pour Albert Grimaldi. Il a également apposé son empreinte, un clin d’œil au lien qui unit les deux hommes.

Par ailleurs, dans une interview accordée à France 3, le prince confiait à propos de l’œuvre: "C’est la fragilité entre le présent et l’avenir et toutes ces questions liées à nos préoccupations. Nous devons tout savoir sur l’avenir de notre planète."

Photo Axel Bastello

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.