“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Surprise givrée sur la place du Palais

Mis à jour le 15/03/2018 à 05:16 Publié le 15/03/2018 à 05:16
Complicité hier matin entre le souverain et ses enfants, découvrant la sculpture de glace signée Mario Amégée.

Surprise givrée sur la place du Palais

C'était la surprise du chef.

C'était la surprise du chef. Et elle fut bien gardée ! Une immense sculpture de glace « Happy Birthday » a fait son apparition hier dans la matinée, place du Palais. L'œuvre est celle de Mario Amégée.

Le champion du monde de sculpture sur glace a eu l'idée, il y a une dizaine de jours, de marquer cet anniversaire princier avec ce projet. Avec le soutien de la Société monégasque des eaux, Mario a mis trois jours à transformer dans son atelier ces blocs de glaces en une sculpture stylisée qui souhaite un bon anniversaire au prince.

Une sculpture qui a fait la joie du prince héréditaire Jacques et de la princesse Gabriella qui ont accompagné leur père, hier matin, pour découvrir l'œuvre sur la place du Palais.

Un moment de détente pour les jumeaux princiers qui n'ont pas eu peur du froid de cette installation et n'ont pas hésité à jouer avec l'œuvre éphémère, tantôt prise pour une glace XXL, tantôt prétexte à un jeu de cache-cache. Et même pour sauter dans les flaques d'eau formées sur le sol.

Ce premier moment de célébration de l'anniversaire du souverain a été marqué, aussi, par la voix gospel de Sister Grace, qui a entonné, après le traditionnel Happy birthday, un émouvant Amazing Grace qui a résonné sur toute la place.

De quoi susciter la curiosité d'un groupe de touristes italiens qui se sont rapprochés pour enchaîner sur un « Tanti Auguri Prince Albert », qui a amusé le souverain, se prêtant bien volontiers à un petit bain de foule improvisé.


La suite du direct