“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Salon Esprit de femme : les talents locaux s'exposent

Mis à jour le 23/04/2016 à 05:14 Publié le 23/04/2016 à 05:14
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Salon Esprit de femme : les talents locaux s'exposent

Le salon consacré à la femme se tient jusqu'à dimanche soir au palais des Expositions à Nice. Les professionnels d'ici se plient en quatre pour répondre aux attentes de leur clientèle

Pour la gourmande, la working-girl, la fashionista, l'artiste, la (future) maman, la coquette…

Le 1er salon de la femme s'adresse à tous les profils. Un événement, organisé par Oktopus Riviera Event et Nice-Matin, qui se tient au palais des Expositions à Nice jusqu'à dimanche (lire par ailleurs).

« C'est une vraie philosophie qui répond aux besoins, aux demandes des femmes », explique Béatrice Mattana, organisatrice.

Dans les allées riches d'environ 110 stands, il y a six secteurs qui s'étendent dont la grande galerie d'art « pour donner une émotion aux visiteurs », glisse l'organisatrice.

Parmi eux, des professionnels d'ici.

Zoom sur ces exposants, vitrine de la Côte d'Azur et du Var.

Harpazur. C'est le nom du sextuor de harpes 100 % féminin. Artistes dont la majorité est issue du conservatoire de Nice. « On reprend des musiques

classiques, de la variété. Il y a un vrai côté ludique », développent Magali Pyka De Coster, fondatrice du groupe et Scarlett Khoury, chargée de la communication.

Au stand n° 31, où les œuvres

du graffeur Atom de « whole street », sont affichées, Magali prouve qu'elle a plus d'une corde à son art.

Elle joue et le son enchanteur

de sa harpe intrigue les passants. Harpazur arpente

« les lieux prestigieux de la Côte d'Azur », comme le Sporting

de Monaco et se produit pour des mariages ou tout autre

événement.

Toutes ses pièces sont uniques. Du sur-mesure pour vases, plateaux, lampes, petits meubles. Tiphaine D touche à tout. Artiste niçoise multicasquette : peintre, sculptrice et inventrice. Elle crée un monde pour un intérieur coloré, élégant et singulier. Les services en porcelaine revue et corrigée par Tiphaine D attirent l'œil tout comme sa création baptisée Allégorie de la littérature. Un buste de femme fabriqué à partir de livres.

Chez Fabrice Zuppo, il y a « le baiser volé », une ganache de chocolats grands crus qui se mêle à la framboise et à la bergamote, la « tendresse », chocolat mélangé à du miel, du thym, de la lavande. « J'essaye toujours de faire le lien avec de la sensualité dans mes créations », indique l'artisan chocolatier à la tête de la boutique Xocoalt. Sa pâte à tartiner relevé par un croustillant praliné fait tomber ses dames. « C'est délicieux », commente une cliente qui s'arrête sur son stand où les tablettes,

et autres « bouchées coco » et « bouchées des Andes » s'affichent.

Elles viennent de Grasse, Nice ou Villeneuve-Loubet et sont installées au stand n° 53. Sandrine de « parenthèse naissance » propose du service à domicile pour accompagner maman après la naissance de bébé. Samantha, elle, met en avant un produit original pour nouvelle mère qui allaite. « Le coquillage d'allaitement Baby Shell : une méthode 100 % naturelle en prévention des crevasses. Il se place sur le bout du sein pour le protéger ». Avec Acu-Lifting, Nadège milite pour le rajeunissement et l'amincissement par l'acupuncture. « Une technique naturelle dont les résultats sont visibles très vite. Au départ, on commence avec trois séances sur une même zone pour stimuler les circuits énergétiques ».

À 26 ans, Léa Massholder aime jouer avec les matières à l'instar du viscose. Les couleurs comme le vert olive, le jaune moutarde ou encore le rose poudré qui symbolisent sa dernière création de vêtements. « Je la qualifie de romantique chic », souligne cette Niçoise qui propose ses créations en ligne avec sa marque Mado Vintage. Robes plutôt cintrées à partir de 150 e, short, hauts à partir de 55 e, les pièces sont fortes. Inspirées d'un thème rétro et toujours uniques.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.