“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Plongez dans l'univers de Dalí grâce à la grande exposition du Grimaldi Forum

Mis à jour le 25/07/2019 à 16:17 Publié le 29/07/2019 à 18:01
Organisée avec la collaboration de la Fundacio Gala-Salvador Dalí, l’exposition estivale du Grimaldi Forum devrait attirer un large public.

Organisée avec la collaboration de la Fundacio Gala-Salvador Dalí, l’exposition estivale du Grimaldi Forum devrait attirer un large public. Photo Jean-François Ottonello

Plongez dans l'univers de Dalí grâce à la grande exposition du Grimaldi Forum

Jusqu’au 8 septembre, le Grimaldi Forum invite le public à cheminer entre les différentes périodes de Dalí. Plus qu’une rétrospective, cette grande expo permet de comprendre comment le génie catalan s’est inscrit parmi les grands noms de sa discipline.

Salvador Dalí est considéré comme le maître du surréalisme. Dans l’espace Ravel du Grimaldi Forum, les visiteurs de cette grande exposition estivale peuvent (si cela était encore nécessaire) le vérifier.

Notamment en admirant La Mémoire de la femme-enfant (1929), Le Spectre du sex-appeal ou Éléments énigmatiques dans un paysage (tous deux de 1934). Trois œuvres emblématiques issues de la période créative la plus souvent mise en lumière quand il s’agit d’évoquer la carrière de l’Espagnol.

En bout de parcours, une expérience de réalité virtuelle est également proposée. Elle permet de plonger dans Réminiscence archéologique de l’Angélus de Millet, pendant cinq minutes. Bluffant.

L’art, au-delà de l’artifice

Impossible de trouver le temps long durant cette déambulation chronologique où l’on s’éloigne assez souvent du surréalisme.

Étirée sur quatre mille mètres carrés, elle présente une centaine de pièces (tableaux, dessins, photographies) provenant principalement de la Fondation Gala-Salvador Dalí de Figueres et du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía de Madrid.

La commissaire de l’exposition, Montse Aguer, a souhaité centrer le propos sur le travail de Dalí, sans s’appesantir sur son écrasante figure médiatique. Au gré des salles, très pédagogiques, on trouve les clés nécessaires pour comprendre les contours de son évolution.

Trente ans après sa mort, le Catalan reste toujours très magnétique.
Trente ans après sa mort, le Catalan reste toujours très magnétique. Photo Jean-François Ottonello

Originellement porté par l’impressionnisme, le natif de Figueras s’est ensuite piqué de cubisme avant de s’ouvrir au surréalisme. Tout en s’offrant quelques incursions dans l’abstraction et l’hyperréalisme américain.

"Durant la dernière période de son œuvre, dans les années 1980, il a rendu hommage à toute son iconographie et a salué les grands maîtres comme Michel-Ange, Velasquez ou Vermeer", complète Montse Aguer.

Certains de ces géants étaient déjà répertoriés dans Cinquante secrets magiques, un traité de peinture publié par l’artiste en 1948. Fustigeant la plupart de ses contemporains, il avait établi un "tableau comparatif des valeurs d’après une analyse dalinienne".

Onze figures majeures de l’histoire de la peinture (le facétieux moustachu s’était inclus dans le panel) y étaient évaluées selon leur niveau technique, leur inspiration, leur composition ou encore leur mystère et leur authenticité…


Salvador Dali, une histoire de la peinture.
Jusqu’au 8 septembre. Ouvert tous les jours, de 10h à 20h (nocturne jusqu’à 22h le jeudi). Grimaldi Forum. Tarifs: 11 euros, réduit 9 euros.
Rens. 00.377.99.99.30.00. grimaldiforum.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.