“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les collectionneurs, des histoires de passion(s)

Mis à jour le 15/10/2018 à 05:08 Publié le 15/10/2018 à 05:07

Les collectionneurs, des histoires de passion(s)

Le Rendez-vous des collectionneurs, organisé hier encore place du Cap, est l'occasion de se plonger dans un monde de passionnés. Visite derrière les stands, entre vinyles et magazines

Des exemplaires du magazine Lui, des DVD des Blues Brothers, des vinyles de Kool & The Gang, des modèles réduits de voitures… Tous ces objets s'étalent sur des stands posés sur la place du Cap, en plein cœur de Menton. Ils se sont installés là dans le cadre du Rendez-vous des collectionneurs un événement organisé plusieurs fois dans l'année et hier encore. Et naviguer entre les étals, c'est l'occasion de se plonger dans un univers de passionnés.

Profils différents

« Le collectionneur se fixe sur un domaine bien précis et achète ce qu'il lui manque », livre Jean, 72 ans, installé derrière un stand surchargé de livres, de DVD et de disques. Il sait de quoi il parle. À Hyères, son garage de 47 m² est « plein jusqu'au plafond ». Sa collection compte 30 000 disques, « des vinyles », précise-t-il sur le ton de l'évidence. Il recherche aussi avec assiduité les exemplaires des journaux Le Canard Enchaîné, Charlie Hebdo ou Métal hurlant, et 600 cassettes vidéo complètent le tableau.

Alors, Jean vient à Menton pour « l'échange », d'accord, mais aussi « du déstockage ».

Il n'est pas le seul à être concerné par ce problème d'espace. « J'ai collectionné mais là, je n'ai plus de place », confirme Jean-Paul, dont le stand s'est installé il y a quelques mètres de là. Pour lui, c'était des vinyles, et son stand qui propose les grands disques noirs ne désemplit pas. L'ancêtre du CD suscite « toujours un engouement », constate celui qui est aussi venu d'Hyères, où il possède un magasin spécialisé. Comme pour confirmer son propos, plusieurs personnes fouillent dans ses bacs, le visage concentré. Mais devant son stand, il n'y a pas seulement ceux qui cherchent un album bien précis. Jean-Paul y voit aussi « des gens qui passent », et « l'achat coup de cœur » succède à « l'achat collectionneur ».

Stand bien différent mais constat similaire pour Christophe, venu de Bargemon, dans le Var. Il vend des modèles réduits de voitures, de la Ferrari à la 2 CV, et ses clients ont des profils très variés : « Il y a l'enfant qui fait un caprice, des collectionneurs, des gens qui veulent acheter les voitures qu'ils ont conduit toute leur vie… » Et comme certains collectionneurs connaissent tout sur certains modèles », « on leur en apprend, ils nous en apprennent ». Moralité, la collection est aussi une histoire de rencontres.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct