“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le trio Bold colore l'Entrepôt

Mis à jour le 17/10/2016 à 05:11 Publié le 17/10/2016 à 05:11
Trois artistes italiens se partagent les murs de la galerie jusqu'au 4 novembre, dans une ambiance résolument pop.

Trois artistes italiens se partagent les murs de la galerie jusqu'au 4 novembre, dans une ambiance résolument pop. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le trio Bold colore l'Entrepôt

Superhéros, animaux en décor coloré et mains sortant du cadre et du mur, le groupe Bold souffle un air « pop » dans la galerie de l'Entrepôt.

Superhéros, animaux en décor coloré et mains sortant du cadre et du mur, le groupe Bold souffle un air « pop » dans la galerie de l'Entrepôt.

Sous l'étiquette se cache un trio d'artistes italiens, rencontré sur les bancs de l'Académie des Beaux-Arts de Milan il y a quinze ans.

Le premier, Federico Massa alias Iena Cruz, installé à Brooklyn, présente un bestiaire sur toile. Des portraits d'animaux aux couleurs pétaradantes qu'il lacère pour donner du style.

Mélange plutôt efficace pour cet artiste, installé à Brooklyn, qui a aussi signé une ligne de sacs à main avec Marc Jacobs.

Deuxième comparse, Federico Unia alias Omer TDK, très influencé par le travail sur les affiches de Mimmo Rotella revoit à sa façon des portraits de superhéros. Travaillés sur une toile qu'il patine et colorie.

Enfin, peut-être le plus intéressant des trois, Emiliano Rubinacci a choisi de jouer sur la froideur de mains moulées en résine blanche sortant du mur, tenant des cordes colorées, comme métaphore des liens tissés dans la société.

L'exposition est visible jusqu'au 4 novembre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.