“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Villa Juturne est un chef-d'oeuvre pictural

Mis à jour le 26/12/2015 à 05:07 Publié le 26/12/2015 à 05:07
Fanny Rogolini, fille d'Icare et petite-fille de Patrizio Rogolini (à droite), a gracieusement ouvert les portes de la Villa Juturne et de son appartement privé lors de cette Biennale.

La Villa Juturne est un chef-d'oeuvre pictural

Construite en 1913, la Villa Juturne est destinée à recevoir en appartements meublés de luxe, des hivernants ou vacanciers d'hiver.

Construite en 1913, la Villa Juturne est destinée à recevoir en appartements meublés de luxe, des hivernants ou vacanciers d'hiver. Située au 22, avenue de la République, elle est ornée de fresques sur façade avec des personnages illustrant les scènes de la vie florentine. La cage d'escaliers, les corridors et des appartements sont tapissés de fresques, débordant de myriades de roses et de glycines. Des fresques décrivant des scènes mythologiques d'Icare, fils de Dédale, et Juturne, nymphe des eaux.

Icare et Juturne sont aussi les prénoms des deux enfants de Patrizio Rogolini, l'architecte et propriétaire de la Villa. L'artiste s'est inspiré de plusieurs courants artistiques : l'art gothique, la Renaissance italienne, le baroque, l'art déco, l'art populaire piémontais et ses frises. Plusieurs styles se retrouvent parfois dans une même œuvre, comme celle du Christ gisant de Mantegna, entouré d'anges aux têtes de femmes coiffées façon années 30.

« C'est une interprétation à la fois très libre, originale et osée à l'époque », souligne Fanny Rogolini, sa petite-fille.

Né en 1863 à Cuveglio in Valle, en Italie, Patrizio Rogolini immigre à Menton en 1875. Formé aux métiers du bâtiment, il travaille comme peintre et stucateur dans les églises baroques de la région. Menton lui doit des fresques sur façades et la restauration de la chapelle des Pénitents blancs. Vers 1900, il professe à l'école des Beaux-Arts à Paris, où il se lie d'amitié avec le diplomate André-François Poncet, Aristide Briand, Frédéric Mistral dont il décore la maison… Il signe également les rideaux de scène de la Comédie Française, et des chantiers à l'étranger, surtout en Amérique du Sud, dont le Palais du gouverneur à Rio de la Plata…

Aujourd'hui, la Villa Juturne est une maison familiale.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct