Rubriques




Se connecter à

La montre Cheich Cartier, star de l’été à Monaco

Editée en quatre exemplaires sur la thématique du Paris Dakar, une montre Cartier Cheich sera mis en vente en ligne mi-septembre

C.V. Publié le 14/07/2022 à 20:17, mis à jour le 14/07/2022 à 13:20
Benoit Colson, spécialiste international de montres chez Sotheby’s avec ce modèle unique dans les mains. J.-F. Ottonello

"C’est une montre mythique", assure Benoit Colson, spécialiste international de montres chez Sotheby’s, qui n’a pas assez de superlatifs pour évoquer la pépite sur laquelle il a mis la main : une montre Cartier Cheich. Pièce iconique, inédite, aussi rare qu’un mirage dont le cadran en or reprend la silhouette d’un touareg coiffé d’un cheich, entourant un cadran en chiffres romains. Quatre modèles ont été édités au début des années 80 de cette montre qui évoque le logo du Paris Dakar. Logique : elle était promise comme trophée du "Cartier Challenge" a un compétiteur qui gagnerait au moins deux fois d’affilée le Paris Dakar entre 1983 et 1986 dans la même catégorie.


Un défi de taille que le Belge Gaston Rahier a accompli en remportant les Dakar 1984 et 1985 au guidon de sa moto.
Ce bijou unique qu’il a reçu comme trophée, il a religieusement conservé jusqu’à sa mort en 2005. Ses héritiers l’ont aujourd’hui confié à la maison Sotheby’s, "et la montre est dans un état exceptionnel" promet Benoit Colson, qui en a fait une des pièces phares de l’exposition de Sotheby’s à Monaco pour l’été.

 

Un des quatre modèles
a disparu


Deux autres modèles identiques sont conservées dans les collections de la maison Cartier. Le quatrième, avait été confié en 1985 par Alain Dominique Perrin, alors président de Cartier, à Thierry Sabine, fondateur du Paris Dakar. Ce dernier disparaît tragiquement en 1986 à bord d’un hélicoptère suivant la compétition, en compagnie de Daniel Balavoine. Le "Cartier Challenge" est annulé peu de temps après. La montre aurait ensuite appartenu au pilote Hubert Auriol, autre patron légendaire du Dakar mais sans preuve tangible de l’appartenance, elle est considérée comme perdue.


Le modèle de Gaston Rahier fait donc office de joyau pour cette série limitée qui devrait affoler les collectionneurs d’horlogerie, friands d’une pièce aussi esthétique et aussi rare. La vente se tiendra en ligne du 16 au 30 septembre. L’estimation est fixée entre 200 000 et 400 000 euros… Mais la passion pourrait faire flamber les prix.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.