“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'oiseau, peinture d'Albert Diato installée au lycée hôtelier

Mis à jour le 08/01/2016 à 05:09 Publié le 08/01/2016 à 05:09

L'oiseau, peinture d'Albert Diato installée au lycée hôtelier

L'oiseau, peinture monumentale d'Albert Diato, vient d'être dévoilée par le prince Albert II et la princesse de Hanovre dans l'enceinte du Lycée Technique et Hôtelier de Monaco où, après dix-sept mois de restauration, elle a été installée sur une paroi en béton de 20 mètres de long, dans le grand hall d'accès à l'Auditorium.

L'oiseau, peinture monumentale d'Albert Diato, vient d'être dévoilée par le prince Albert II et la princesse de Hanovre dans l'enceinte du Lycée Technique et Hôtelier de Monaco où, après dix-sept mois de restauration, elle a été installée sur une paroi en béton de 20 mètres de long, dans le grand hall d'accès à l'Auditorium.

En 1960, le prince Pierre de Monaco fit appel à Albert Diato pour décorer le plafond de la bibliothèque princesse Caroline, qui venait d'être installée dans le bâtiment jusqu'alors occupé par la Police, au pied de la Rampe Major. Quelques années plus tard, la bibliothèque regagnait Monaco-Ville et le bâtiment était réinvesti par la direction de la Sûreté publique. Cachée sous un faux plafond, la peinture d'Albert Diato allait être redécouverte en 2014, lors de travaux de rénovation.

Le Gouvernement prit alors la décision de restaurer l'œuvre en faisant appel à Claude Wrobel, conservateur restaurateur, travaillant régulièrement pour le Nouveau Musée National de Monaco. L'Oiseau, dont le poids avoisine les 500 kg, est alors découpé, protégé,empaqueté et transporté dans une usine de la banlieue parisienne où il sera restauré entre juillet 2014 et novembre 2015.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct