“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'archéologie à l'honneur à Monaco

Mis à jour le 10/12/2017 à 05:05 Publié le 10/12/2017 à 05:05
Fragment de bas-relief funéraire, probablement originaire de la tombe de Sethi 1er (1380-1304 avt. J.-C.) - Dimensions : 35 x 15 cm Estimation : 6 000 - 8 000 €.

L'archéologie à l'honneur à Monaco

Plusieurs pièces antiques rares seront proposées aux enchères le 13 décembre en Principauté

Voilà une vente qui réjouira les amateurs d'Histoire. Le 13 décembre à 15 h, l'Hôtel des Ventes de Monte-Carlo (HVMC) organise des enchères autour de l'archéologie. Plusieurs lots rares devraient susciter l'intérêt des collectionneurs. A commencer par un relief égyptien, sur lequel figure des idéogrammes rouge et noir sur fond jaune. « Il provient très probablement de la tombe de Sethi 1er (1380-1304 avt. J.-C.) », souligne Bianca Massard, experte en archéologie pour HVMC. Autre pièce phare : un cratère grec à figures rouges, estimé entre 38 000 et 40 000 euros, et représentant le dieu Héphaïstos ramené dans l'Olympe par Dionysos. La scène, très détaillée, est d'autant plus rare que le culte d'Hephaïstos n'a pas perduré dans la Grèce Antique. Encore plus rare, ce grand vase de 49 centimètres de haut, datant de 430 avant J.-C., a pu être attribué à l'atelier du renommé peintre antique Polygnotos. Parmi les lots remarquables, on note aussi un buste romain du premier siècle figurant Hermès ou Apollon et estimé entre 60 000 et 80 000 euros, ou bien un Priape en marbre de l'époque hellénistique. Véritable curiosité, ce phallus de 37 centimètres de haut, pesant près de 9 kilos, figure le dieu de la médecine Priape, divinité secondaire chez les Grecs et les Romains, autrefois invoqué pour la fertilité et une bonne santé. « Ce type d'objets a souvent été récupéré pour leur marbre dans les époques qui ont suivi, on en trouve rarement sur le marché », explique Bianca Massard. La vacation devrait réserver de jolies surprises. « il y a des pièces qui ont une importance historique et que l'on ne retrouve pas d'habitude », assure confiante l'experte. Des lots que l'on peut découvrir en exposition dans les locaux d'HVMC jusqu'au 13 décembre au matin.

En cette période de fêtes, la maison Nice Enchères organise le 12 décembre une vente éclectique, idéale pour remplir sa hotte de cadeaux. Bijoux, sacs vintage Hermès, vins, vêtements, pièces en or, livres, affiches… de quoi dénicher un présent unique. Parmi les lots phares, on trouve une montre en or signée Bucherer, pavée de brillants et estimée 2 800 euros ou encore, une collection de 180 habits signés Sonia Rykiel. Les amateurs de vins apprécieront un très bel ensemble d'environ 130 bouteilles de rouge et de blanc, dont un Château Mouton Rothschild de 1988 ou trois Château Angelus de 1987. Autant de pièces que l'on peut remporter à des prix très accessibles.

Pièce de 100 lei en or à l'effigie de Carol II de Roumanie (1893-1953) - 32,46 grammes -  Adjugé à 112 000 €. ©MDC
Torse en marbre blanc, art romain du 1er siècle après J.-C.
Estimation : 60 000-80 000 €.

La suite du direct