Rubriques




Se connecter à

Julie Golaz se livre au Marriott

À 26 ans et pour la première fois de sa vie, Julie Golaz expose ses œuvres toute seule.

O.-V.M. Publié le 08/03/2018 à 05:03, mis à jour le 08/03/2018 à 05:03
Stéphane Valeri, le président du Conseil national, était présent au vernissage de l'expo, ainsi que Robert Calcagno, directeur du Musée océanographique, le champion Pierre Frolla et Jacques Pastor,  responsable des sports à la mairie de Monaco.
Stéphane Valeri, le président du Conseil national, était présent au vernissage de l'expo, ainsi que Robert Calcagno, directeur du Musée océanographique, le champion Pierre Frolla et Jacques Pastor, responsable des sports à la mairie de Monaco.

À 26 ans et pour la première fois de sa vie, Julie Golaz expose ses œuvres toute seule.

La jeune femme est pourtant déjà une habituée puisque depuis presque dix ans, on a pu voir ici et là ses dessins, aquarelles ou peintures à l'huile dans des expositions collectives de la région. Mais aujourd'hui, la jeune artiste est seule face au public avec ses toiles. Des œuvres qui représentent pour elle et son entourage bien plus qu'un peu de couleur sur un support puisque Julie s'est mise à dessiner pour rester en vie.

 

Gravement malade pendant plus de vingt ans, une opération l'a laissée totalement paralysée et c'est grâce à l'art - et à une volonté de fer - que l'adolescente a réussi à remonter la pente. Tenir un crayon pour retrouver une motricité, tenir un pinceau pour ne plus trembler, Julie Golaz est revenue dans la lumière grâce au dessin et à la couleur.

Dans le livre présent à côté de ses œuvres exposées jusqu'au 12 mars sur les murs du lobby de l'hôtel Marriott à Cap-d'Ail, on peut voir l'évolution de son trait et admirer les différentes techniques qu'elle utilise. Des aquarelles sortent de leur cadre, des huiles vous aspirent dans leurs paysages et ce qu'on prend d'abord pour de la peinture sur soie s'avère être en fait un mélange étonnant de feutre et de gouache.

À voir à l'hôtel Marriott de Cap-d'Ail jusqu'au 12 mars. Voire plus…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.