“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Il y a matière à s’indigner

Mis à jour le 15/12/2019 à 10:06 Publié le 15/12/2019 à 10:06
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il y a matière à s’indigner

À l’invitation de la Fondation Prince Albert II, l’aventurier Nicolas Vanier a présenté son film Donne-moi des Ailes au Cinéma des Beaux-Arts. L’histoire vraie d’un homme qui a survolé l’Europe en ULM aux côtés d’oies naines pour leur inculquer un nouvel itinéraire migratoire et les sauver. « Un message positif à partir d’un constat dramatique. »

C’est tragique. 420 millions d’oiseaux ont disparu du ciel européen en moins de trente ans, soit un tiers. Un second tiers va inéluctablement disparaître parce qu’on ne fait rien pour que ça change, la question est de savoir si on a envie de sauver le dernier tiers… » Mercredi, l’aventurier Nicolas Vanier a présenté son dernier film Donne-moi des Ailes au Cinéma des Beaux-Arts, en présence du prince Albert II et à l’invitation de sa fondation. L’histoire vraie de Christian Moullec qui, voilà vingt ans, avait confirmé la théorie de l’imprégnation « qui veut que certains animaux, dont les oies, reconnaissent pour parents le premier être vivant qu’elles voient ».

Interprété par Jean-Paul Rouve, Christian souhaite voler de la Norvège à la Camargue en ULM aux côtés d’oies naines en voie de disparition, pour leur inculquer un nouvel itinéraire migratoire hors des dangers que sont les aéroports et parcs éoliens, ou la pollution lumineuse qui les désoriente au-dessus des villes. « Personne n’y croyait et l’expérience a fonctionné. »

Un très beau film où le fils de Christian, Thomas (Louis Vazquez), abandonne les consoles de jeux pour les grands espaces ; et Paola (Mélanie Doutey), l’ex-femme de Christian, change de regard sur ses proches. « J’étais très triste quand j’ai vu que Notre-Dame brûlait, et je suis ravi qu’on dépense des centaines de millions d’euros pour la reconstruire, conclut Nicolas Vanier. Mais lorsqu’une espèce disparaît, c’est pour toujours. On pourra dépenser des centaines de milliards, elle ne reviendra jamais… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.