“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Fabrizio Moretti ouvre une galerie à Monte-Carlo

Mis à jour le 07/06/2017 à 11:38 Publié le 07/06/2017 à 05:21
Pour l'ouverture de sa galerie, Fabrizio Moretti (photo de droite, au centre), a choisi de montrer quelques pièces remarquables en céramique de Luca Della Robbia, un des maîtres de la Renaissance italienne. 	(DR)
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Fabrizio Moretti ouvre une galerie à Monte-Carlo

Il est une référence mondiale de la création de la grande période italienne et toscane. Établi à Florence et à Londres, il ouvre aujourd'hui son troisième lieu d'art, au Park Palace

Attention de ne pas confondre avec son homonyme, le rockeur du groupe new-yorkais, The Strokes. Le Fabrizio Moretti qui s'installe à Monaco est une star dans le monde de l'art. Spécialiste affirmé de l'art toscan et de la peinture ancienne du XIVe au XVIIIe siècle, le collectionneur de 40 ans, fils d'antiquaire, a grandi dans cet univers florentin.

Une galerie à Florence, une autre à Londres. Un rayonnement international. Il a choisi de compléter son triptyque en occupant 200 mètres carrés au Park Palace, surplombant la place du Casino. Les anciens locaux du Crédit Suisse abritent désormais d'autres trésors. Avec pour vocation de devenir un nouveau pôle culturel attractif.

« Je crois que c'est la plus belle galerie que je possède actuellement », sourit le galeriste, au terme d'une soirée d'ouverture qui a réuni de nombreux collectionneurs établis en Principauté. « Je suis heureux d'avoir eu une telle opportunité, pour ouvrir cet endroit que j'ai imaginé comme une maison privée ».

Un changement en Principauté

Son premier souvenir à Monaco, c'était en 2001, pour la Biennale des Antiquaires à laquelle il participe avec son père. « Aujourd'hui, artistiquement, on sent que nous sommes dans un processus de changement à Monaco. La Principauté a les atouts et la clientèle pour être une place artistique. Il y a la possibilité ici de rencontrer des gens et des clients de manière conviviale, pas comme dans les grandes capitales ». Parole de professionnel.

Ses coups de cœurs récents en Principauté ? « L'exposition Francis Bacon était incroyable. À New York, le public aurait fait la queue pour la voir. J'aime aussi le travail de Cristiano Raimondi au NMNM et les projets de Art Monte-Carlo ».

Pour l'heure, dans sa galerie, Fabrizio Moretti présente une série de céramiques impressionnantes signées Luca Della Robbia, l'un des pères de la Renaissance. Et réfléchi pour l'été à dévoiler quelques toiles des maîtres de l'impressionnisme.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.