“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Estimée 40.000 euros, le prix d'une toile d’Achille Laugé s'envole aux enchères à Saint-Raphaël

Mis à jour le 27/07/2020 à 12:39 Publié le 27/07/2020 à 12:35
Les Amandiers en fleurs, route de Cailhau, le tableau d’Achille Laugé a été vendu à 160 000 euros.

Les Amandiers en fleurs, route de Cailhau, le tableau d’Achille Laugé a été vendu à 160 000 euros. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Estimée 40.000 euros, le prix d'une toile d’Achille Laugé s'envole aux enchères à Saint-Raphaël

Il n’était pas peu fier à l’issue de la vente. Sans douter de sa valeur, Maître Arnaud Yvos ne pensait pas que le tableau d’Achille Laugé, découvert par une famille derrière un meuble durant une succession, partirait aux enchères pour la somme record de 160.000 euros (plus de 200.000 euros avec les diverses commissions).

Estimée 40.000 euros, une toile d’Achille Laugé a été adjugée pour 160.000 euros à Saint-Raphaël.

Vendredi à Saint-Raphaël, neuf acheteurs, téléphonant d’un peu partout dans le monde, se sont livrés une bataille « haletante et pleine de suspense », selon les mots du commissaire-priseur, au sujet de "Les Amandiers en fleurs, route de Cailhau".

L’œuvre reste en France et chez un particulier

Cette œuvre de 1909, réalisée à la fin de la période pointilliste de l’artiste, avait été estimée initialement à 40 000 euros. Elle est finalement partie pour quatre fois le prix dans les locaux de Var Enchères.

Si des Anglais et Chinois avaient pris part aux enchères, le tableau restera en France chez un amateur éclairé... et fortuné. « C’était un outsider face aux grosses galeries participantes. Une vraie surprise. Mais ce il avait déjà quatre tableaux du même artiste », précise Me Yvos.
Un attrait démultiplié par l’historique du tableau. « Il était vierge de toute vente. Cela joue beaucoup pour les collectionneurs », poursuit-il au moment de justifier le prix de vente de cette toile, format paysage, de 54 sur 73 centimètres.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.