“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Emmanuel Aguillon, artisan de l'histoire

Mis à jour le 24/05/2019 à 11:24 Publié le 29/05/2019 à 18:00
Paléochrétiennes, grecques, romaines, provençales médiévales et même contemporaines : àLa Roquebrussanne, les poteries d’Emmanuel Aguillon vous font remonter l’Histoire.

Paléochrétiennes, grecques, romaines, provençales médiévales et même contemporaines : àLa Roquebrussanne, les poteries d’Emmanuel Aguillon vous font remonter l’Histoire. Photo HDS

Emmanuel Aguillon, artisan de l'histoire

A la Roquebrussane, ce potier s'est spécialisé dans la reproduction de céramique remontant à l'Antiquité.

"Regardez-moi ça ! Comment voulez-vous que je fasse maintenant?" Sans se départir de son sourire, ni de sa bonne humeur, Emmanuel Aguillon ne cache pas sa colère après son imprimante. Les cartouches d’encre, en bout de course, n’ont pas rendu la couleur dont il a besoin pour terminer son vase, une reproduction d’une poterie de Mésopotamie.

À La Roquebrussanne, dans le haut Var, entrer dans l’atelier d’Emmanuel vous fait revisiter 5.000 ans d’Histoire. Sous les mains agiles de cet artiste généreux, les poteries de l’antiquité reprennent vie.

Au point que plusieurs musées lui passent commande pour reproduire des pièces originales, comme celui d’Olbia à Hyères ou de Cimiez à Nice. Il est tombé amoureux de la poterie juste après ses études. L’archéologie l’a rattrapé quelques années plus tard. Une véritable passion, au point de retracer les subtilités, de maîtriser les techniques, pour un résultat on ne peut plus authentique.

Enduit et poinçons

Le secret, "c’est de savoir préparer l’enduit", confie cet érudit. "Quand l’argile est encore humide, il faut écraser la première couche de molécule, ça donne un effet brillant et rend la céramique relativement plus étanche. Les poteries préhistoriques ont cet aspect d’ailleurs, si vous regardez bien, détaille l’artisan. Plus tard, les civilisations ont eu l’idée de recouvrir la poterie de terre liquide, avant de cuire."

Pour réaliser les reliefs de poteries romaines, l’artisan a créé ses poinçons.
Pour réaliser les reliefs de poteries romaines, l’artisan a créé ses poinçons. Photo HDS
Des cruches, des « vertes et brunes », un plat à poisson... Emmanuel Aguillon a reproduit des céramiques du Moyen Âge en Provence pour le musée et site archéologique d’Olbia à Hyères.
Des cruches, des « vertes et brunes », un plat à poisson... Emmanuel Aguillon a reproduit des céramiques du Moyen Âge en Provence pour le musée et site archéologique d’Olbia à Hyères. Photo HDS

C’est la technique de "l’engobe Sigillée". Là où d’autres la reproduisent selon des procédés de l’ère "moderne", Emmanuel veille à respecter la fabrication originelle: "Je ne me sers que de ce que les Romains et les Grecs utilisaient à l’époque", précise-t-il.

C’est aussi à la cuisson que le "miracle" de la couleur s’opère. "L’argile contient beaucoup de fer", explique Emmanuel Aguillon. Le rouge des Romains, le noir des poteries grecques: juste une question de cuisson. "Quand on arrive à une certaine température, on coupe l’oxygène et le rouge devient noir.L’oxyde de fer se réduit à 900 degrés." C’est pour cela qu’en plus du four électrique installé dans son atelier, Emmanuel possède un four à bois, dehors. "Pour qu’il y ait du carbone, de la combustion... Il faut forcément le feu!", résume le potier.

"Les Romains avaient aussi inventé le relief", poursuit cet "historien d’art" qui a recréé des poinçons pour graver les dessins dans le moule, avant d’y couler l’argile.

L’émail enfin, fine pellicule de verre appliquée sur l’objet, n’a pas de secret pour lui. "Les vertes et brunes" de la Provence médiévale, qui côtoient d’autres céramiques plus contemporaines, mais tout aussi typiques de notre région, peuvent en témoigner.

Époque Paléochrétienne : lescéramiques ont un aspect métallique : c‘est le carbone qui, autour de 800 degrés, se dépose sur la pièce et, à l’usure, celle-ci devient gris clair.
Époque Paléochrétienne : lescéramiques ont un aspect métallique : c‘est le carbone qui, autour de 800 degrés, se dépose sur la pièce et, à l’usure, celle-ci devient gris clair. Photo HDS
La température de cuisson permet d’obtenir des couleurs différentes comme le noir grec.
La température de cuisson permet d’obtenir des couleurs différentes comme le noir grec. Photo HDS

Depuis quelques mois, l’un de ses fils s’est, lui aussi, lancé dans l’aventure. Sans aspiration professionnelle pour l’instant, juste par pur plaisir.

Emmanuel en profite pour lui transmettre ses connaissances, lui qui, à plus de 70 ans, prend toujours autant de bonheur à plonger ses mains dans la glaise. "C’est tellement agréable de reproduire des formes anciennes", conclut-il, comme pour vous inviter à vous y essayer.


informations

Emmanuel Aguillon
Emmanuel Aguillon Photo HDS

Emmanuel Aguillon, originaire de Néoules, a 71 ans. C’est en 1969 – soit "l’antiquité", rit-il –, qu’il se passionne pour la poterie. Après des études de philosophie et alors qu’il finit
son service militaire, il découvre la céramique avec son épouse, lors d’un séjour à Tolède, en Espagne.

De retour à Toulon, il s’inscrit aux Beaux-Arts pour apprendre son métier. Quelques années plus tard, il s’installe à La Roquebrussanne.


Savoir+
Archéo-poterie.
10, route de Mazaugues. La Roquebrussanne.
Ouvert sept jours sur sept.
Rens. 04.94.86.98.15.

Emmanuel Aguillon travaille à partir de moule ou sur son tour.C’est là, d’ailleurs, qu’il a réalisé les tirelires(au premier plan à droite), modèle remontant au Moyen Âge.
Emmanuel Aguillon travaille à partir de moule ou sur son tour.C’est là, d’ailleurs, qu’il a réalisé les tirelires(au premier plan à droite), modèle remontant au Moyen Âge. Photo HDS

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct